“Contrairement à ce qui a été dit…” : Nathalie (L’amour est dans le pré) cash après le recadrage de Karine Le Marchand

0
72

Nathalie est sans conteste l’une des figures emblématiques de gentiment reproché par Karine Le Marchand. Interrogée par Presse Océan, la charmante blonde a fait une petite mise au point.

Lors de la diffusion des portraits des nouveaux agriculteurs de L’amour est dans le pré, Nathalie avait beaucoup ému les téléspectateurs avec son histoire personnelle douloureuse. Elle avait notamment expliqué qu’elle avait été “battue depuis toujours” par un ex. La mère de famille a ensuite reçu de nombreux courriers ou messages sur les réseaux sociaux. “C’est la prod’ de M6 qui a trié vingt personnes dans le paquet car tous les mecs que je voulais sélectionner ne voulaient pas passer à la télé“, a-t-elle révélé.

Au final, elle a jeté son dévolu sur Bruno (52 ans), employé pour la SNCF et Stéphane (51 ans), un ambulancier toulousain. Mais elle a eu bien du mal à être dans la séduction, tant elle s’était forgée une carapace. Une attitude qui n’a pas échappé à Karine Le Marchand. “Il faut que tu prennes des cours d’amabilité aussi. Tu parles pète-sec. On ne peut pas tout dire, on n’est pas des enfants de 5 ans“, l’a-t-elle averti lors du bilan, en donnant des exemples précis. L’agricultrice avait donc expliqué qu’effectivement, elle avait peur des hommes et qu’elle ne leur faisait pas confiance. “Il faut peut-être que tu fasses un travail de réparation avant de rencontrer quelqu’un. Tu ne peux pas faire payer aux hommes ce que tu as subi. Je sais que tu n’es pas méchante, mais tu n’es pas prête“, l’avait donc conseillé la présentatrice de 53 ans.

Si sur le moment elle n’a rien dit, Nathalie a tenu à souligner à Presse Océan que Karine Le Marchand avait mal analysé la situation. “Contrairement à ce qui a été dit je ne vis plus du tout dans mon passé. La douleur elle est passée“. Elle a ajouté qu’elle ne “rentrait pas dans le moule de la 6”. “Moi on ne me force pas à rouler une galoche à un mec“, a-t-elle conclu. Des déclarations qui devraient être remarquées.