Corée du Nord: Kim Jong Un a supervisé le test d’un “lanceur de missiles multiples”

0
82

Le leader nord-coréen Kim Jong Un a supervisé jeudi un nouveau test d’un “lanceur de missiles multiples de très grande dimension”, a rapporté vendredi l’agence nord-coréenne KCNA, laissant entendre qu’il pourrait s’agir du dernier de ce type.

Pyongyang a tiré jeudi, jour de Thanksgiving, une grande fête pour les Etats-Unis, “deux projectiles non identifiés”, selon Séoul, alors que les négociations sur le nucléaire entre Pyongyang et Washington demeurent dans l’impasse.

Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a estimé que les tirs de missiles balistiques constituent un “sérieux défi” pour la communauté internationale.

KCNA a publié des photos du leader nord-coréen tout sourire, vêtu d’un trenchcoat de cuir noir assistant à ce test et applaudi par des soldats.

Une autre photo montre l’une des fusées s’élevant dans un ciel noir au milieu de flammes provenant d’un système de lancement monté sur camion surmonté de quatre canons.

Ce test, qui “avait pour objectif de d’évaluer enfin” les capacités du système, a “prouvé la supériorité militaire et technique de ce système d’arme et sa solide fiabilité”, a affirmé KCNA, ajoutant que Kim Jong Un a fait part de “sa profonde satisfaction”.

Cette formulation laisse à penser que ce test constitue une avancée par rapport à celui de septembre, à l’issue duquel l’agence nord coréenne avait déclaré que certains points devaient encore être testés.

Le leader nord-coréen s’est assuré que “beaucoup d’armes et d’équipements d’une puissante performance soient développés et perfectionnés cette année pour l’armée”, a ajouté KCNA.

Le jargon employé par l’agence de presse laisse également entendre que ce test “pourrait être le dernier” d’un lanceur de missiles multiples de très grande dimension, a expliqué Rachel Minyoung Lee, analyste principale pour NK News, un site américain basé à Séoul qui fournit des informations et des analyses sur la Corée du Nord.

“La Corée du Nord a suffisamment d’armes pour procéder à des tests cette année et même en 2020 si elle le souhaite”, a-t-elle ajouté.

Il s’agissait du quatrième test d’un lanceur de missiles multiples de très grande dimension depuis le mois d’août.

La Corée du Nord a également procédé à des tirs d’autres projectiles au cours des derniers mois afin de renforcer la pression sur Washington.

Après la spectaculaire détente de 2018 sur la péninsule, les pourparlers entre les Etats-Unis et la Corée du Nord sont au point mort depuis le fiasco du deuxième sommet à Hanoï en février entre Donald Trump et Kim Jong Un.

© 2019 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.