Connect with us

Corée du Nord: Washington réclame les sanctions les plus dures possible

Pure Info

Corée du Nord: Washington réclame les sanctions les plus dures possible

Les États-Unis veulent que l’ONU prenne « les mesures les plus fortes possible » pour sanctionner le dernier essai nucléaire nord-coréen, a affirmé lundi l’ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley.

« L’heure est venue de cesser les demi-mesures », a lancé la diplomate américaine lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité, en soulignant qu’il y avait « urgence » et que l’approche des Nations unies depuis plus de 20 ans « n’avait pas fonctionné » pour changer l’attitude nord-coréenne.

Nikki Haley n’a toutefois pas précisé dans quels secteurs pourraient s’appliquer de nouvelles sanctions.

Début août, lors de la dernière prise de sanctions, le Conseil de sécurité a fait preuve d’une « unité inhabituelle » concernant la Corée du Nord, a aussi relevé Nikki Haley.

Mais le dirigeant nord-coréen « ne demande qu’une chose, la guerre », a-t-elle ajouté. Et c’est la raison pour laquelle, pour les États-Unis, la proposition russo-chinoise d’un gel des manoeuvres militaires américano-sud-coréennes contre une suspension des programmes d’armement nord-coréens « n’est pas acceptable ». « Nous ne le ferons pas » car « on ne peut baisser la garde », a-t-elle précisé.

La France comme la Grande-Bretagne ont aussi souligné la nécessité de nouvelles mesures fermes. « La France appelle à une réaction rapide, ferme et unie », a dit l’ambassadeur français, François Delattre. « Le temps nous est compté », a-t-il ajouté, en soulignant aussi que les dernières sanctions, prises début août, devaient être appliquées strictement. « Nous devons maximiser la pression », a-t-il insisté.

De son côté, la Chine estime que la crise avec la Corée du Nord « doit être résolue de manière pacifique », a déclaré l’ambassadeur chinois auprès du Conseil de sécurité, Liu Jieyi, sans évoquer la possibilité de nouvelles mesures coercitives contre Pyongyang.

« Nous appelons la Corée du Nord au dialogue ». « Grâce au dialogue, nous pouvons aboutir à une dénucléarisation de la péninsule coréenne », a ajouté le diplomate chinois lors d’une réunion d’urgence du Conseil de sécurité après le dernier essai nucléaire nord-coréen. Il a aussi réitéré la proposition russo-chinoise d’un gel des manoeuvres américano-sud-coréennes contre une suspension des programmes d’armement nord-coréens, rejetée par Washington.

Dans le passé, la Chine, principal soutien de la Corée du Nord et qui reçoit 90 % des exportations nord-coréennes, a souvent été accusée de ne pas appliquer à la lettre les sanctions de l’ONU.

Les Nations unies ont déjà adopté sept trains de sanctions contre Pyongyang.

AFP

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

More in Pure Info

To Top