Corinne Masiero suivie par un psy : ce que la notoriété peut provoquer de violent en elle

0
149

Mardi 13 octobre 2020, Captaine Marleau reprend du service sur France 3 avec ses plus belles chapkas. La série de tous les succès a propulsé son actrice principale au rang de star. Une notoriété que Corinne Masiero a un peu de mal à gérer. Elle s’est confiée à Télé 7 Jours.

À lire aussi

Toujours franche et cash lorsqu’elle parle, la célèbre comédienne n’est pas non plus du genre à cacher ce qui la bouleverse. Ainsi a-t-elle fait savoir lors de l’entretien qu’à cause de son succès, elle était suivie par un psy. “Ça [la notoriété, NDLR], ça touche à plein de choses avec lesquelles j’ai beaucoup de mal : le fait d’être reconnue, appréciée, voire aimée. Ça n’a rien à avoir avec les gens en eux-mêmes, mais avec ce que ça provoque en moi, et qui peut être très violent, parfois. Et ça, certains ont du mal à le comprendre. Comment peux-tu te sentir agressée quand quelqu’un vient de dire : ‘Je t’aime ?’ Ça peut poser problème. C’est un truc personnel, que je n’ai pas fini de régler”, explique-t-elle.

Et de poursuivre : “La deuxième chose, c’est qu’il m’arrive d’être dérangée, en privé, par des personnes qui me demandent une photo. C’est comme si vous étiez aux toilettes et que quelqu’un vous ouvrait la porte pour vous dire : ‘Vous savez, je vous aime beaucoup !’ C’est sympa, mais ce n’est peut-être pas le moment, quoi ! Et cet exemple n’est pas si extrême : il m’est en effet arrivé d’être poursuivie par des gens jusqu’aux chiottes. Connue ou pas, il y a un minimum de respect à avoir, je trouve !

Malgré ces petits soucis, Corinne Masiero a trouvé sa recette du bonheur et la livre au magazine : “Le bonheur, ce n’est pas d’avoir ceci ou cela. C’est de se sentir bien dans le lieu où l’on est, avec les gens qui nous entourent, d’être serein face aux obstacles de la vie. De réussir à agir en se respectant soi et en respectant les autres. Ce qui ne m’empêche pas d’aller au clash de temps en temps, pour faire bouger les choses, tout en évitant les mauvaises surprises.”