Coronavirus: vers “un effort long”

0
79

Face à “la vague” de malades qui déferle sur les hôpitaux et un bilan déjà supérieur à 1.000 morts, le gouvernement annoncera “dans quelques jours” l’éventuelle prolongation du confinement visant à stopper la progression du coronavirus.

“Le confinement devra durer le temps qui sera nécessaire. Nous annoncerons dans les prochains jours la manière dont nous entendons mettre en œuvre les recommandations du conseil scientifique” – qui suggère de l’étirer jusqu’au 28 avril – a indiqué mercredi la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye à l’issue du Conseil des ministres.

Lors de sa réunion mercredi, suivie d’un conseil de défense, le Conseil des ministres a adopté 25 ordonnances – un record historique – pour permettre au pays d’affronter cette situation hors norme et limiter les dommages sociaux et économiques.

La France doit se préparer à “un effort long”, a prévenu Edouard Philippe: “C’est l’urgence sanitaire qui anime tous les esprits aujourd’hui, mais c’est aussi, et ce sera de plus en plus, un choc économique, un choc social” a prévenu le Premier ministre.

Il a ensuite précisé devant le Sénat que “70 millions de masques ont été déstockés depuis le début de l’épidémie fin février” et “20 millions supplémentaires” le seront cette semaine à destination des établissements de santé et Ehpad – durement éprouvés.

Edouard Philippe a aussi annoncé qu’un “pont aérien”, via “des avions cargos”, était prévu entre la France et la Chine pour faire venir les millions de masques de protection commandés pour faire face à l’épidémie.

Mercredi matin, le directeur général de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris Martin Hirsch a lancé un appel à la réquisition de personnels soignants: la situation est déjà critique en Ile-de-France, a-t-il souligné sur franceinfo, avec déjà plus de 1.600 malades hospitalisés.

– reconnaissance et solidarité –

Le patron de l’AP-HP a également demandé une “reconnaissance” pour l’effort “surhumain” des personnels, évoquant la possibilité d’une prime.¨

Dans l’immédiat, Emmanuel Macron devait se rendre à Mulhouse, tellement frappée, pour “rendre hommage au personnel soignant” et “témoigner sa solidarité envers la région Grand Est”.

Le président a également remercié les caissiers, retweetant le témoignage d’une caissière de grande surface et lui promettant masques et gel hydroalcoolique.

Selon le bilan des autorités sanitaires mardi soir, 1.100 décès ont été enregistrés à l’hôpital et 2.516 patients étaient en réanimation (+434) sur un total de 10.176 patients hospitalisés.

Un bilan officiel inférieur à la réalité puisque les décès en milieu hospitalier “ne représentent qu’une faible part de la mortalité” dans le pays, a relevé le Pr Jérôme Salomon, directeur général de la Santé.

Le bilan est particulièrement cruel dans les maisons de retraite. Rien qu’en Ile-de-France, “sur les 700 Ehpad, on sait qu’il y en a 100 à 150 qui pourraient être déjà touchés par le Covid-19”, a estimé Frédéric Valletoux, président de la Fédération hospitalière de France sur franceinfo.

Le ministre de la Santé a affirmé que la capacité de tests monte en puissance: “Nous aurons sous quinzaine la capacité de passer de 5.000 tests/jour à 20 à 25.000 tests/jour” a assuré Olivier Véran au Sénat, notant que l’Allemagne en pratique actuellement 12.000/jour.

Le ministre veut développer les tests rapides dans la perspective du “déconfinement”, a-t-il expliqué, afin de “savoir par une prise de sang qui aura été immunisé par le virus et qui ne l’aura pas été”.

– nouveau formulaire –

Dans l’attente, pour sortir de chez eux, les Français doivent désormais utiliser un nouveau formulaire d’attestation de déplacement, avec l’obligation d’indiquer l’heure du déplacement.

Des dizaines de milliers d’infractions ont été constatées et les sanctions ont été durcies pour ceux ne respectant pas ces consignes. Les 135 euros d’amende forfaitaire passent à 1.500 euros en cas de récidive “dans les 15 jours” et pourront monter jusqu’à “3.700 euros d’amende et six mois de prison”.

Le syndicat Unsa Police a toutefois appelé les policiers à ne pas effectuer de contrôles sur le respect des règles de confinement, pour protéger les agents. Dans une cité de l’Oise, une policière de 23 ans a été grièvement blessée à la tête mardi par un jet de projectile lors d’un contrôle de cette nature.

Alors que peu d’experts se risquent à pronostiquer la date du “pic”, un essai clinique européen a démarré dimanche dans au moins sept pays pour tester quatre traitements expérimentaux.

A ce stade, la chloroquine, l’un des traitements testés qui fait débat, pourra être administrée aux malades souffrant de “formes graves” du coronavirus, mais pas pour des formes “moins sévères”.

Le professeur Didier Raoult, dont les préconisations pour un traitement à la chloroquine des malades du Covid-19 font polémique, a annoncé mardi se mettre en retrait du conseil scientifique accompagnant l’exécutif. Il sera en couverture de l’hebdomadaire Paris Match jeudi, qui se demande s’il a “trouvé le remède” au coronavirus.

Le président a installé mardi un nouveau Comité d’analyse, recherche et expertise (Care), qui réunit 12 chercheurs et médecins, pour conseiller le gouvernement sur les traitements et les tests contre le coronavirus.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.