Corse: en alerte rouge aux vents violents, l’île de Beauté se barricade

0
262

Ports et aéroports fermés, bateaux à quais et vols annulés : placée en alerte rouge aux vents violents lundi matin, la Corse a commencé à se barricader, en attendant le pic du phénomène, prévu entre 17h00 et 22h00.

Les quatre aéroports de l’île sont désormais fermés, ainsi que tous les ports, d’où les derniers ferrys sont partis vers 13h00, a annoncé la préfète de Corse, Josiane Chevalier, lors d’une conférence de presse lundi après-midi. Quelques heures plus tôt Météo France avait placé l’Ile de Beauté en alerte rouge en prévision de vents violents et d’une tempête “d’une ampleur exceptionnelle”.

Pour l’instant, une personne a été blessée, très légèrement, au bras, en Corse du Sud.

C’est la première fois de son histoire que la Corse du Sud est placée en vigilance rouge, a précisé la préfète. L’autre département de l’île, la Haute-Corse l’avait été, il y a deux ans, pour un risque d’inondations.

Alors que d’autres phénomènes de trombes ou de tornades sont craints, après les cas de Porto-Vecchio et Aleria, avec quelques dégâts, la préfecture de région a pris un arrêté de fermeture des commerces et de toutes les administrations en contact avec le public. La ville d’Ajaccio, presque déserte lundi après-midi, avait annoncé la fermeture de ses crèches et centres de loisirs dès dimanche soir.

En fin d’après-midi et en soirée, les vents devraient encore se renforcer pour atteindre “des valeurs exceptionnelles de l’ordre de 130 à 150 km/h, et probablement plus localement”, selon Météo France.

– Neige précoce –

Lundi matin, ces rafales ont déjà provoqué des coupures d’électricité pour 7.000 personnes dans l’Ile de Beauté, principalement en Castagniccia (nord-est), a annoncé EDF. 300 foyers seulement étaient encore touchés en début d’après-midi.

Les précipitations pourraient atteindre localement les 150 à 200 mm sur l’île, toujours placée en vigilance orange pour pluie-inondation, vagues-submersion et orages. Les vents tempétueux pourraient aussi provoquer de fortes vagues, avec une nette surélévation du niveau de la mer et la submersion du littoral le plus bas, notamment dans le secteur de Bastia.

Sur la côte d’Azur, le Var et les Alpes-Maritimes restent en alerte orange pour risques d’inondations et orages, des phénomènes qui pourraient être accompagnés de grêle, de fortes rafales de vent et de fortes pluies.

Ailleurs dans l’Hexagone, l’heure d’hiver, la bien nommée, a sonné l’arrivée des premières neiges, notamment sur le Massif central. Au total, ce sont 26 départements qui sont désormais en alerte orange neige-verglas, du Tarn aux Ardennes en passant par l’Aveyron, le Cantal, la Loire, la Haute-Loire, l’Allier, l’Aube ou la Marne.

Les chutes de neige ont commencé à semer la pagaille sur les routes de Haute-Loire, avec des cumuls de neige pouvant atteindre 30 centimètres, voire 50 cm sur le Pilat. La préfecture a interdit de circulation les poids-lourds de plus de 7,5 tonnes sur plusieurs nationales, et ce jusqu’à mardi 08h00, et imposé le port des équipements spéciaux pour les autres véhicules.

“Il y a un peu de neige sur le réseau secondaire à partir de 1.000 mètres, mais sans difficultés majeures à ce stade”, a indiqué la préfecture de la Loire.

Selon Météo France, qui relève la précocité de cet épisode neigeux -qui a débuté dans les Pyrénées et les Alpes-, des précipitations parfois soutenues doivent s’abattre sur l’Auvergne, avec une limite pluie-neige qui pourra baisser jusqu’en plaine dans la nuit de lundi à mardi.

D’ici mardi matin, on peut attendre “des quantités de neige de 15 à 30 cm (localement 50 cm) au-dessus de 800 à 1.000 m et au moins 5 à 10 cm au-dessus de 500 m, voire plus bas”, prévient l’opérateur météo.