Cristiana Reali – Sa rupture avec Francis Huster : pourquoi elle a choisi de le quitter

0
31

Francis Huster ont formé un des couples les plus en vu du cinéma français, de 1991 à 2008. Parents de deux filles, Elisa et Toscane (23 et 18 ans), les comédiens restent tout de même très proches malgré leur séparation. Lors d’une interview accordé à Laurent Delahousse lors du journal télévisé de France 2 en 2017, l’acteur et auteur se confiait sur cette rupture dont il se disait responsable. “Je suis passé à côté de sacrifices d’amour. Jamais on n’aurait dû se séparer avec Cristiana. C’est de ma faute parce que je suis complètement fou. Je suis invivable. J’ai eu des femmes dans ma vie qui m’ont toujours foutu à la porte”.

De son côté, Cristiana Reali avait fait le même constat à propos de son couple. “Je n’étais plus bien, je n’étais plus très heureuse, je ne rendais pas Francis très heureux non plus, confiait-elle en 2012 à Gala. Il fallait qu’un des deux secoue un peu l’autre, on l’a fait et voilà. Après, il y en a toujours un qui souffre plus que l’autre. C’est le manque d’implication qui est dangereux. Quand les choses vous touchent moins, vous concernent moins. Quand même ce qui est bluffant ne vous bluffe plus”.

Bien qu’ils ne partagent plus une vie commune, Francis Huster et Cristiana Reali continuent de se voir et restent soudés pour leurs filles, comme l’a concédé la comédienne qui joue dans la mini-série Sauver Lisa (M6) : “J’aimerai toujours Francis et il fera toujours partie de ma vie. Pour les enfants d’une part, mais aussi parce que c’est quelqu’un de bien, avec toute sa folie, son côté original qui peut-être déstabilisant quand on ne le connaît pas. C’est un mec bon, généreux, sensible, avec du coeur”.

Celui qui a été décoré de la Légion d’honneur par Jacques Chirac en 2006 est sûr de lui : l’Italo-brésilienne est la femme de sa vie ! Sur les ondes de France Bleu en octobre dernier, il lui avait fait une très belle déclaration d’amour et l’avait remerciée d’avoir fait de lui un père. “Je lui dois énormément parce que sans elle je n’aurais pas eu d’enfants (…) Elle représentait toutes les femmes que j’ai aimées, c’était la ligne d’arrivée de ma vie”, avait-il confié.