Accueil Pure Télé Cyril Hanouna : “On m’a demandé de raser ma barbe”, l’animateur victime...

Cyril Hanouna : “On m’a demandé de raser ma barbe”, l’animateur victime de racisme

0
9

Lundi 6 septembre 2021, sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, le présentateur son équipe de chroniqueurs des propos tenus par Jarry sur RTL. Le comique et présentateur de 44 ans avait déploré l’homophobie qui pèse dans le PAF. “Au départ on me disait : ‘Fais attention, t’es très efféminé, tu sais, il ne faut pas faire peur à la ménagère… Il faut que tu sois un pédé raisonnable, qui fasse pas trop de bruit'”, a raconté Jarry dans On refait la télé. L’occasion pour la bande de TPMP de parler des discriminations.

Un constat qui a été salué par tous les chroniqueurs sauf Nicolas Pernikoff. “Vous savez très bien qu’à la télé personne ne maltraite les homosexuels. Je ne vois pas quelqu’un de la télé dire à Jarry ‘arrête t’es trop efféminé'” a déclaré l’ancien directeur de la communication du groupe NRJ. “Jarry a les couilles de dire ce qu’il se passe réellement dans le milieu, contrairement à toi”, rétorque Kelly Vedovelli. “On formate les gens en télé, on les fait rentrer dans des moules. Jarry, on lui a demandé de se canaliser”, lance Géraldine Maillet.On l’a entendu en chaîne : ‘Est-ce qu’il a pas l’air trop arabe, trop noir, trop pédé ?’ Tout le monde le sait, répond Benjamin Castaldi à Nicolas Pernikoff.

Vous êtes hypocrite Nicolas. Moi, on m’a dit plein de fois au départ : ‘C’est un animateur de bar mitzvah’ et on m’a demandé de raser ma barbe, a notamment confié Cyril Hanouna. L’animateur star de C8 n’a visiblement jamais cédé et, aujourd’hui, qu’importe son look il cartonne sur le petit écran. Il a même reçu un bel hommage en entrant au Grévin.

“Lorsqu’il dit ‘pédé raisonnable’, Jarry veut dire ‘pédé acceptable’ pour la majorité des gens. Ca veut dire quoi ? Qu’en télé, on n’a pas le droit d’être trop. On peut avoir une fois de temps en temps : une grosse, un pédé un peu grandiloquent mais il faut que ça soit un archétype acceptable par tous”, explique Valérie Benaim. “Pendant des années on a demandé à des animateurs de cacher leur homosexualité par peur. Prenez une émission comme Danse Avec Les Stars : combien de saisons ils ont attendu pour mettre deux hommes qui dansent ensemble ? Bien sûr qu’il y a un malaise autour de l’homosexualité”, fustige cette fois Guillaume Genton.