Daniel Radcliffe : Cette co-star d’Harry Potter, beaucoup plus âgée que lui, dont il était amoureux…

0
10

En 2001, la désormais décriée romancière J.K. Rowling. 20 ans plus tard, l’acteur désormais âgé de 32 ans et tous ses acolytes de la saga sont les stars d’une émission spéciale baptisée Retour à Poudlard disponible depuis le 1er janvier 2022 sur Salto en France.

Interrogé sur les secrets de tournage et sur cette expérience inoubliable qu’il a vécu alors qu’il n’était encore qu’un enfant, Daniel Radcliffe a avoué avec beaucoup de tendresse qu’il était à l’époque tombé amoureux d’une actrice fétiche de la saga. Mais n’allez pas croire qu’il s’agit d’une jeune fille de son âge comme Hermione Granger (Emma Watson) ou encore de celle qui devient sa femme dans la saga, Ginny Weasley (alias Bonnie Wright). Pas du tout puisque l’acteur avait eu un véritable coup de foudre pour une femme de 23 ans son aînée : Bellatrix Lestrange (incarnée par l’actrice Helena Bonham Carter).

Une passion à sens unique bien sûr, mais qui a permis à Daniel Radcliffe de perfectionner ses talents de séducteur. Amoureux transi prêt à tout pour obtenir les faveurs de sa belle, l’acteur avait même fait parvenir un mot doux en 2011 à l’actrice, qui était mariée à l’époque au réalisateur Tim Burton. “Chère Helena Bonham-Carter ce fut un plaisir d’être ton partenaire et ta sous-tasse en ce sens que je finissais toujours par tenir ton café. Je t’aime et j’aurais aimé être né dix ans plus tôt, alors j’aurais peut-être eu une chance“, avait-il écrit. Pudique et discret, il n’a cependant pas précisé si l’actrice avait répondu à son billet doux ou non.

Au cours de l’émission, Daniel Radcliffe a également confié avoir eu un vrai coup de coeur amical pour Gary Oldman (alias Sirius Black) qui l’avait vraiment “impressionné” en tournage. De son côté, Emma Watson a confié avoir eu un véritable crush pour Tom Felton (alias Drago Malfoy dans la saga). “Je ne sais pas comment le dire, je suis juste tombée amoureuse de lui“, a-t-elle révélé. Mais elle a juré qu’il ne s’est finalement rien passé…