Darius Rochebin innocenté : il se confie sur les accusations d’agressions sexuelles

0
28

Darius Rochebin a vécu des mois compliqués. Le présentateur de 54 ans qui travaille sur LCI a été éloigné six mois de l’antenne après les accusations d’harcèlement et d’agressions sexuelles dont il a fait l’objet. Mais comme l’a dévoilé la Radio Télévision Suisse dans un communiqué officiel le 16 avril dernier, il a été “mis hors de cause”. Il a donc retrouvé son siège au 20 heures de Darius Rochebin et a activement préparé sa rentrée comme il l’a confié au JDD (édition du 20 juin).

Tout au long de l’affaire, Darius Rochebin a préféré se faire discret. Il a “simplement attendu les conclusions de l’enquête indépendante menée en Suisse“. Et, au final, elle a confirmé l’innocence qu’il clamait après que la polémique a éclaté. “J’attendais sereinement l’issue de l’enquête. (…) Je n’ai pas voulu ni à l’époque ni maintenant ajouter des commentaires. S’en tenir aux faits, c’est la meilleure des réponses“, a-t-il déclaré au Journal du Dimanche.

Si la RTS l’a mis hors de cause, Le Temps (qui a révélé toute l’affaire) a maintenu ses accusations. Darius Rochebin ne s’en soucie guère puisque “l’enquête indépendante est catégorique“. “Je n’ai d’ailleurs jamais fait l’objet de la moindre plainte pénale ou administrative“, a-t-il ajouté. Une procédure en diffamation est donc toujours en cours contre le média.

Les nouveaux projets de Darius Rochebin

Darius Rochebin l’assure, il va “très bien“. L’affaire est désormais derrière lui, place à l’avenir donc. Même quand il n’était plus à l’antenne, il a “travaillé sans relâche“. Il a notamment terminé son livre sur Mikhail Gorbatchev, sa “première grande interview“. Et prépare la saison prochaine qui sera marquée par l’arrivée sur LCI de sa nouvelle émission qu’il animera le vendredi, samedi et dimanche soir, “un grand rendez-vous de la présidentielle. “J’aborde ce projet avec beaucoup d’enthousiasme“, a-t-il précisé. Un projet qui fera de lui un “marathonien du week-end” puisqu’il sera pas moins de neuf heures à l’antenne en seulement trois jours. “Il y aura deux parties : la première entre 20h et 21h centrée sur une grande interview. La seconde entre 22 h et minuit qui se voudra très variée et rythmée“, a-t-il expliqué. Pour l’heure, le nom de l’émission n’a pas encore été trouvé, mais elle s’annonce déjà comme un événement. Cet été, il proposera également plusieurs “émissions spéciales historiques en plateau“.

Afin de le remplacer en semaine, LCI a misé sur Ruth Elkrief.