David Ginola quitte M6 : des raisons financières avancées

0
153

Alors que l’été a commencé, le mercato télé a également été entamé. M6 devrait prochainement annoncer de gros changements au sein de ses équipes. D’après les informations de Puremédias, David Ginola ne sera plus sur la chaîne à la rentrée, après quatre ans passés à animer le programme Incroyable Talent.

À lire aussi

L’information a pu être confirmée par la suite par nos confrères du Parisien. Ces derniers ont même mis le doigt sur ce qui semble être la raison du départ de l’ancien footballeur, à savoir un salaire trop élevé. “L’aspect financier a pesé dans la balance. Vu le contexte économique, il était devenu hors de prix. D’autant plus que David se déplaçait avec cinq personnes de son staff et demandait à être logé au Bristol [un palace parisien, NDLR]”, a fait savoir un cadre de M6 au quotidien. Pour l’heure, le principal intéressé, pas plus la chaîne, n’ont réagi à ces commentaires.

Quoi qu’il en soit, l’heure serait désormais à la recherche de son remplaçant. Plusieurs noms seraient envisagés, sans pour autant qu’une décision ait été prise. L’idée est d’apporter “un nouveau souffle” à l’émission, indique Le Parisien. En revanche, le jury actuel, composé d’Éric Antoine, Hélène Segara, Marianne James et Sugar Sammy, devrait être reconduit dans son intégralité.

Pour rappel, David Ginola a débarqué dans Incroyable Talent en 2016, en tant que remplaçant d’Alex Goude, lequel avait succédé à Alessandra Sublet en 2008. À l’arrivée du papa de trois enfants à l’antenne, M6 avait de grands projets pour lui. En plus d’Incroyable Talent, il a animé un temps Auditions secrètes et French in the City, deux programmes dont les audiences ont malheureusement été plus que décevantes.

Il avait néanmoins réussi à redonner un intérêt à Incroyable Talent. La saison 14 en 2019 comptait une moyenne de 3,18 millions de téléspectateurs chaque semaine. Depuis le 23 juin dernier, M6 a lancé le spin-off La Bataille du jury, qui rencontre moins de succès, mais se maintient tout de même avec plus de 2 millions de personnes derrière leurs écrans.