Delphine Wespiser agressée : la police se défend et la rappelle à l’ordre

0
8

Je viens de me faire agresser dans la rue.” Miss France a expliqué s’être fait voler sa montre en pleine rue à Mulhouse. Une mésaventure qui n’a débouché sur aucune arrestation puisque la police était tout simplement… introuvable ! Ce qui a passablement agacé Delphine Wespiser. “Que fait la police ? Nous avons tourné une heure pour retrouver mon agresseur et nous n’avons pas vu une seule patrouille de police pendant tout ce temps“, a-t-elle déploré.

Des propos qui ont fait bondir les forces de l’ordre et c’est pourquoi un communiqué officiel a été publié dimanche 10 octobre, signé par Michel Corriaux, secrétaire régional Grand-Est du syndicat de police Alliance. Ce dernier y dénonce “une polémique stérile” à la suite de ce délit mineur qui s’est produit qui plus est “sans violences. Au nom de tous les policiers, Michel Corriaux a poursuivi en expliquant “regretter profondément ce message qui jette l’opprobre sur l’ensemble de nos collègues“. Il souligne au passage qu’une équipe est toujours mobilisée pour “résoudre cette affaire“, bien que cela revienne tout de même à “trouver une aiguille dans une botte de foin“.

Pour conclure, il est rappelé à Delphine Wespiser qu’être “une célébrité ne permet pas de bénéficier d’un statut particulier ou supplémentaire de victime“. “En conséquence, cette affaire sera donc traitée avec le même professionnalisme de la part de nos collègues mulhousiens que les autres“, est-il ajouté. Il est ensuite demandé à la chroniqueuse de Touche pas à mon poste de fournir “des excuses publiques.