Démission de Collomb: Pour Dupont-Aignan, “c’est un bras d’honneur public”

0
400

“C’est un affront, c’est un bras d’honneur public”. C’est ainsi que Nicolas Dupont-Aignan a caractérisé ce mercredi matin la démission de Gérard Collomb du ministère de l’Intérieur, départ accepté par Emmanuel Macron après que le Lyonnais a martelé sa volonté dans les médias. 

“La tête d’Emmanuel Macron ne passe plus entre les portes” 

“C’est le premier à avoir soutenu Emmanuel Macron. Quand on voit comment ce fidèle des fidèles claque la porte, faut-il qu’il soit déçu !” s’est exclamé Nicolas Dupont-Aignan. “Et si le fidèle des fidèles est à ce point déçu, ça pose une question sur la suite du quinquennat”. Il a jugé avec sévérité la décision prise par Gérard Collomb de délaisser la Place Beauvau pour l’hôtel de ville de Lyon:

“Je trouve que c’est un choix triste d’abandonner le service de la France, une des plus hautes fonctions ministérielles dans un pays plongé dans une crise de sécurité, où existe une menace terroriste pour une municipalité”. 

L’ex-maire de Yerres a encore ajouté: “Je connais l’attachement qu’on peut avoir pour une ville mais il y a l’intérêt de la France”. Toutefois, il s’est surtout penché sur la signification selon lui de ce départ pour l’autorité d’Emmanuel Macron: “Il n’est même plus le patron de ses fidèles, donc ça m’interroge.” Quelques semaines après que Gérard Collomb a pointé un “manque d’humilité” de l’exécutif, Nicolas Dupont-Aignan a renchéri: “La tête d’Emmanuel Macron ne passe plus entre les portes”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.