Denis (Pékin Express) fou de rage contre un chauffeur: “Il s’est jeté sur Julie”

0
236

Mardi 7 avril 2020, la finale de Pékin Express 2020, a été remportée par Julie et Denis. Le couple a gagné tous les sprints ainsi que la somme de 100 000 euros. Un exploit d’autant plus incroyable qu’ils ont dû faire face à un chauffeur qui a tout fait pour les ralentir. Ils se confient sur ce moment très stressant pour Purepeople.com.

À lire aussi

Petit rappel des faits. Alors que le couple a remporté les trois sprints intermédiaires, lors de la dernière course, la plus importante, ils ont été pris en auto-stop par un chauffeur. Mais voilà, après voir conduit le couple à destination, l’homme en question a demandé à ce qu’on le paye alors que Julie et Denis lui avaient bien précisé qu’ils n’avaient pas d’argent. Leur chauffeur a donc décidé de les suivre et de dissuader tous les autres conducteurs de les prendre en voiture.

C’était surréaliste… Il empêchait les gens de nous prendre… Il nous courait derrière et on n’arrivait pas à s’en débarrasser. Denis était à deux doigts de vriller. Cet homme s’en prenait à nous et surtout à moi. Il essayait d’attraper mon sac à dos, de m’embêter et c’est vrai que Denis, il a vraiment pris sur lui. Si ça ne s’était pas passé dans Pékin Express , je pense que ça aurait mal fini”, confie tout d’abord Julie.

Des propos confirmés par Denis qui se souvient très bien avoir failli craquer. Il raconte à son tour : “Je suis assez sanguin et assez protecteur et là, on tombe sur un escroc. (…) Il ne réalise pas en faisant tout cela qu’il risque de nous faire perdre quelque chose d’énorme. Julie m’a fait plusieurs fois comprendre qu’il ne fallait pas vriller, ne pas perdre la finale à cause de lui. Mais il a vraiment failli me faire vriller… Je me voyais en train de l’attraper par la gorge parce qu’il se planquait derrière des buissons et qu’il s’est jeté sur Julie et l’a tirée par son sac. Franchement, j’avais envie de l’étrangler.”

Julie et Denis ont finalement réussi à le semer. Le Corse conclut : “On a tapé un sprint pour trouver une voiture plus loin. J’ai vraiment pris sur moi, car sinon, on aurait été embarqué direct. On aurait perdu la finale.