Connect with us

Dépression sévère : la kétamine semble tenir ses promesses

Pure Santé

Dépression sévère : la kétamine semble tenir ses promesses

Une pulvérisation nasale de kétamine a été administrée à des patients souffrant de dépression majeure avec risque suicidaire. Les premiers symptômes d’amélioration sont apparus 4 h après. 

Plusieurs études pilotes mesurant l’efficacité de la kétamine sur la dépression ont déjà été menées. Ce produit anesthésiant, utilisé en médecine humaine et vétérinaire, agit en effet sur l’un des neurotransmetteurs les plus importants du système nerveux, permettant d’agir sur les symptômes de la dépression en moins de 24 heures, y compris chez les seniors dépressifs, souvent difficiles à soigner.

Sur le même sujet

antidépresseurs

La dernière étude en date, publiée dans l’American Journal of Psychiatry, vient confirmer ces promesses de traitement rapide des symptômes de la dépression majeure. Mais elle présente surtout la kétamine sous forme de spray nasal (et non en piqûres) comme le traitement le plus efficace pour les symptômes dépressifs chez les patients évalués à un risque imminent de suicide.

Des effets notables 4 h après l’administration du traitement

Pour cette étude, 68 patients souffrant de dépression majeure avec risque suicidaire imminent ont reçu, en plus de leur traitement habituel, soit un spray intranasal d’esketamine (une partie de la molécule de kétamine) soit un spray de placebo.

Les chercheurs ont examiné les effets de la molécule 4 heures après le premier traitement, puis à 24 heures et à 25 jours. Ils ont constaté une amélioration significative des symptômes dans le groupe esketamine à 4 heures et à 24 heures. Mais les effets de la kétamine n’étaient pas plus grands que ceux du placebo à 25 jours.

Les auteurs de l’étude concluent que la kétamine pourrait être utile aux premiers stades du traitement, en attendant que les antidépresseurs deviennent pleinement efficaces. Le spray nasal est actuellement en essai de phase 3, avant de pouvoir être autorisé pour le traitement de la dépression.

A lire aussi :

Mieux dépister la dépression

Peut-on devenir accro aux antidépresseurs ?

More in Pure Santé

To Top