Des musulmans défient Israël en priant dans un site de l’Esplanade des mosquées

0
65

Des Palestiniens musulmans ont défié Israël vendredi en priant dans un bâtiment de l’Esplanade des mosquées à Jérusalem, la Porte Dorée, que les autorités israéliennes souhaitent maintenir fermé, ont constaté des journalistes de l’AFP.

Située le long de l’enceinte de l’ultrasensible esplanade, la Porte dorée est depuis quelques semaines au coeur d’un bras de fer entre la police israélienne et la fondation musulmane (Waqf) qui gère les lieux.

La police israélienne veut interdire l’accès à la porte, en se référant à une décision de justice de 2003 qui l’avait fermée lors de la deuxième Intifada en évoquant des “activités militantes”.

Mais le Waqf et nombre de fidèles refusent de céder après rouvert récemment ce lieu.

Des dizaines de fidèles ont prié vendredi à lintérieur et dans l’enceinte de la Porte dorée, tandis que, selon le Waqf, 40.000 personnes ont pris part à la grande prière hebdomadaire sur toute l’esplanade, troisième lieu saint de l’Islam.

Devant les appels à la protestation lancés par des religieux et des activistes, la police israélienne avait déployé d’importantes forces devant toutes les entrées de l’esplanade en prévision d’incidents qui ne se sont pas produits. Tout incident sur ce lieu saint à la fois pour les musulmans et les juifs peut revêtir un caractère explosif.

Un tribunal israélien a donné cette semaine au Waqf jusqu’à dimanche pour prendre position sur la fermeture de la porte ordonnée par la police. A défaut de réponse du Waqf, la cour devrait approuver la fermeture, en dépit des vives réactions qu’une telle décision risquerait de provoquer parmi les musulmans.

Le Waqf a dit qu’il ignorerait l’injonction judiciaire.

La porte est condamnée depuis le XIIe siècle du côté donnant sur l’extérieur de l’esplanade. Mais l’intérieur de cet imposant élément de fortification était resté accessible du côté ouvrant sur l’esplanade, jusqu’à ce que la justice israélienne ordonne sa fermeture en 2003.

Mi-février, des dignitaires du Waqf et des fidèles ont rouvert la Porte dorée. Des prières y ont lieu à présent. Les tentatives de la police israélienne pour bloquer l’accès ont provoqué des heurts avec les fidèles.

Selon le Waqf, les autorités israéliennes ont arrêté ces dernières semaines des dizaines de Palestiniens à Jérusalem, dont de hauts dignitaires musulmans, et ont prononcé des dizaines d’interdiction d’accès à l’esplanade.

Les forces israéliennes contrôlent tous les accès de l’esplanade et y pénètrent en cas de troubles.

L’Esplanade des mosquées se trouve dans la Vieille Ville à Jérusalem-Est, partie palestinienne de la ville conquise par Israël en 1967 et depuis annexée. Elle est administrée par le Waqf qui dépend de la Jordanie.

Le site est aussi le lieu le plus saint du judaïsme qui le révère sous le nom de Mont du Temple. Les juifs sont autorisés à le visiter, mais ne peuvent pas y prier.

Un responsable jordanien a confirmé cette semaine des discussions avec les Israéliens pour tenter de résoudre la crise.

Israël considère tout Jérusalem comme sa capitale indivisible. Les Palestiniens veulent faire de Jérusalem-Est la capitale de l’Etat auquel ils aspirent.