Des soldats libanais hissent le drapeau espagnol sur une colline reprise à Daech

0
988

L’armée libanaise a lancé une offensive pour chasser l’EI des régions montagneuses de l’est du Liban. En solidarité avec les victimes des attentats en Catalogne, des soldats ont hissé le drapeau espagnol sur une colline reprise au groupe terroriste à Ras Baalbek.

La guerre qui ravage la Syrie depuis 2011 a débordé sur le Liban, où Daech a revendiqué plusieurs attaques meurtrières, combattu l’armée et le mouvement chiite armé du Hezbollah et pris pied en 2014 dans les régions montagneuses de l’est, à la frontière syrienne.

“Au nom du Liban, au nom des soldats libanais kidnappés, au nom des martyrs de l’armée, j’annonce que l’opération ‘l’aube du Jouroud’ a commencé”, a tweeté samedi le chef de l’armée libanaise, le général Joseph Aoun. Il se référait à deux régions connues sous le nom de Jouroud Ras Baalbeck et Jouroud al-Qaa (est), situées à la frontière syrienne.

Environ 30 km² ont été repris aux djihadistes, a annoncé samedi soir un porte-parole militaire, les soldats libanais poursuivant leur assaut sur les positions occupées par l’EI. Un bilan des affrontements fourni ce dimanche faisait état de vingt combattants de l’EI tués et de dix soldats libanais blessés. Quelque 600 combattants de l’EI étaient présents dans la région frontalière et contrôlaient une zone estimée à 120 km² avant le début de l’opération samedi.

Simultanément à l’annonce de l’armée, le Hezbollah a déclaré samedi le début d’une offensive pour déloger l’EI du côté syrien de la frontière, où le mouvement chiite combat les rebelles aux côtés du régime de Bachar al-Assad. Le porte-parole de l’armée libanaise a démenti toute “coordination” entre l’institution militaire et le Hezbollah ou l’armée syrienne.

Avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.