Disparition de Dita Istrefi: elle sort du silence et évoque une relation toxique

0
71

Depuis le 22 mai dernier, Dita Istrefi n’a plus rien posté sur ses réseaux sociaux. Pire encore, la jeune femme révélée dans Les Princes et les Princesses de l’amour saison 2, qui a aussi participé aux Marseillais vs le Reste du monde, ne donnait plus aucun signe de vie. De quoi inquiéter bon nombre de ses proches, dont certains ont lancé des appels à témoin, comme Hilona, mais aussi Bryan, son ex-compagnon vu dans Les Princes et les Princesses de l’amour, Moundir et les apprentis aventuriers ou encore Les Marseillais vs le Reste du monde.

À lire aussi

Face à l’inquiétude générale, la maman de Dita avait finalement pris la parole pour rassurer, expliquant qu’elle n’avait pas disparu et qu’elle n’avait simplement “plus de téléphone“. Chose qu’elle a enfin pu confirmer elle-même pour l’émission Aqashow d’Aqababe sur Télé Star Play. J’ai fait peur à tout le monde (…). Je n’ai pas voulu m’éloigner des réseaux sociaux, c’est juste que j’ai cassé mon téléphone. Quand j’en ai racheté un nouveau, je ne me souvenais pas de mes mots de passe iCloud et de mes réseaux sociaux. Je ne pouvais plus me connecter, je n’avais plus rien. Je n’ai pu contacter personne pendant les premiers jours. Avec le recul, je me suis dit que je me sentais mieux sans réseaux sociaux et j’ai décidé de faire une pause“, a-t-elle confié.

Vraisemblablement saine et sauve, Dita aurait tout de même rencontré de lourds problèmes personnels avec un ex-petit ami, qui aurait porté la main sur elle. Selon Aqababe, la jolie blonde aurait même été aperçue un jour le visage tuméfié dans les rues de Bruxelles. Une information qu’elle a réfutée. “Non, il ne m’a pas battue, je n’avais pas de bleus. C’est vrai que ce n’était pas la joie, on se disputait beaucoup. Aujourd’hui, c’est fini. On s’est trop pris la tête, on s’aimait passionnément…“, a-t-elle expliqué. Mais le blogueur, qui n’en démordait pas, a insisté sur le fait que des vidéos d’elle avaient fuité, confirmant ses blessures. C’est alors à demi-mot que Dita a fini par avouer. “J’ai l’impression d’être toujours attirée par les hommes violents inconsciemment. Je l’aime encore et je ne veux pas lui manquer de respect. L’amour passionnel est parfois destructeur. Je ne mange plus. Je vais me reconstruire et aller de l’avant.