Dita Istrefi opérée après l’agression de son ex : photo choc de son visage abîmé

0
19

Ce sont des confidences effroyables qu’a livré Dita Istrefi le 27 juillet 2021. L’ancienne candidate des Princes et des Princesses de l’amour (2019, sur W9) a révélé ce jour-là avoir été attaquée physiquement par son ex-compagnon. En pleurs, elle se disait “défigurée” et annonçait alors une opération à venir : “Je vais devoir faire une chirurgie reconstructrice du visage parce que j’ai un os de cassé“.

Au lendemain de l’opération, Dita Istrefi est réapparue sur ses réseaux sociaux pour partager une photo d’elle en mauvais état. La jolie brune y dévoile un oeil très rouge, sans doute inflammé à cause du traumatisme subi. Par ailleurs, elle met en avant un large pansement qui recouvre presque entièrement la partie de son visage abîmée. Une photo choc pour tenter d’éveiller les consciences sur le douloureux sujet des violences conjugales et pour apporter son soutien à d’autres victimes.

Mesdames, prenez soin de vous, de votre visage, de votre corps, ne laissez personne les détruire. Ne laissez personne vous manquer de respect. L’amour c’est beau mais il y a des choses que l’on ne doit pas accepter et tolérer. Ne laissez personne vous faire croire que c’est de votre faute. Ne laissez personne diriger votre propre vie. Je sais ce que c’est d’être la victime d’un manipulateur pervers narcissique. Avoir peur du moindre fait et geste. Avoir peur d’être soi-même, de ne pas être accepté comme on est, être rabaissé par un homme qu’on aime et être victime de violences physiques ou psychiques“, a-t-elle écrit sur Snapchat.

Désireuse de reprendre sa vie en main malgré tout, Dita Istrefi s’est octroyée une soirée entre amis bien méritée en boîte de nuit vendredi 30 juillet, toujours très marquée physiquement. Pour rappel, le blogueur Aqababe avait révélé ses échanges avec Dita qui lui expliquait les circonstances de son agression. “Il était super gentil puis il est devenu exécrable parce que moi j’étais sur mes gardes. Et on s’est embrouillés. (…) Il a commencé à devenir fou mais je sentais qu’il allait me taper. Il m’a mis une pêche de toutes ses forces et ça a suffit pour me fracturer la moitié du visage.