Dominique Farrugia malade : il raconte son calvaire quotidien semés d’embûches

0
156

Nicolas Sarkozy, il en a profité pour s’épancher sur la sclérose en plaques dont il souffre depuis des années, et mettre en lumière les nombreux problèmes auxquels les handicapés et personnes malades doivent faire face quotidiennement, notamment dans les transports.

“Il y a une absurdité. Des lignes où des stations sont accessibles mais on les ferme parce qu’on a peur que les handicapés descendent à la mauvaise station. Ça veut dire qu’on est sur roulettes et en plus, on est c*n”, a-t-il noté avec humour, face à Anne-Elisabeth Lemoine et ses chroniqueurs. Atteint de sclérose en plaques depuis l’âge de 28 ans, l’ancien membre des Nuls se déplace en fauteuil roulant. Une condition complexe, qui l’a amené à entendre des critiques virulentes et blessantes.

Il raconte alors une bien triste anecdote qui lui est arrivée alors qu’il revenait de Berlin. “L’aéroport de Paris a fait un boulot vraiment génial, mais parfois, vous attendez une chaise qui ne vient pas… Je le dis dans mon bouquin (…) ma chaise n’arrivait pas, et ils ont commencé à nettoyer l’avion. Et au bout de 45 minutes, je me dis : ‘pff, c’est vraiment chiant’. Et là, une hôtesse me dit ‘quand on est dans votre état, on ne voyage pas’. J’aurais pu la tuer”, a-t-il narré.

Dominique Farrugia a également relevé un symptôme de sa maladie qui peut rendre associable les personnes souffrants de sclérose en plaques comme lui. “On peut être atteint de fatigue chronique. C’est absolument chiant. Alors là on te dit ‘vas-y, bouge ton c*l’. Mais il faut qu’on se repose. Donc on te laisse tranquille mais on ne t’appelle plus”.

Le papa de Mia et Zoé (née en 2008 et 2010, de son union avec son épouse Isabelle, ndlr) dévoile quelques anecdotes mais donne aussi des pistes pour rendre la vie plus simple aux personnes handicapées dans son ouvrage, Elle ne m’a jamais quitté.