Donald Trump offre le poste de ministre de la Justice à Jeff Sessions

0
750

Le président élu des États-Unis Donald Trump a décidé de confier le ministère de la Justice au sénateur Jeff Sessions, et a également choisi le patron de l’agence de renseignements CIA ainsi que son conseiller à la sécurité nationale, ont rapporté vendredi des médias américains.

M. Sessions, 69 ans, est très remonté contre l’immigration illégale, l’un des principaux thèmes de campagne de M. Trump qui a promis d’expulser les 11 millions de clandestins qui se trouveraient aux États-Unis.

Natif du sud des États-Unis, il a représenté l’Alabama au Sénat à partir de 1997 et s’y est illustré durant les présidences de George W. Bush et Barack Obama en s’opposant à plusieurs projets de régularisation de sans-papiers. Il a provoqué une controverse pour des propos racistes tenus il y a plusieurs décennies.

Faisant référence à des sources non identifiées de l’équipe de transition du milliardaire, les médias ont aussi indiqué que la CIA allait être pilotée par Mike Pompeo, 52 ans, qui représente le Kansas à la Chambre des représentants.

Il a fait partie de la commission d’enquête du Congrès américain – dominé par les républicains – sur l’attaque de la mission américaine à Benghazi en 2012, au cours de laquelle quatre Américains ont été tués dont l’ambassadeur Chris Stevens.

Dans son rapport de 800 pages, cette commission avait accusé l’ex-candidate démocrate à la présidentielle Hillary Clinton, alors secrétaire d’État, d’avoir minimisé la menace djihadiste en Libye.

Par ailleurs, selon les médias, le poste de conseiller à la sécurité nationale va revenir au général à la retraite Michael Flynn, 58 ans. Il avait dirigé le service des renseignements militaires (Defense Intelligence Agency) entre 2012 et 2014.

Le général Flynn a dirigé l’agence américaine du renseignement militaire entre 2012 et 2014. Il a ensuite agi comme conseiller sur les questions de sécurité nationale pendant la campagne présidentielle de M. Trump, qui n’a aucune expérience de la politique étrangère. On ne sait toutefois pas s’il a accepté l’offre de M. Trump.

Le général Flynn souhaite notamment une collaboration plus étroite entre Washington et Moscou, ce qui inquiète certains experts. Il estime également que la lutte au groupe armé État islamique nécessite une approche plus agressive et que l’entente sur le nucléaire iranien doit être renégociée.

M. Trump a adopté des positions similaires pendant sa campagne.

La chaîne de télévision CNN a précisé qu’une annonce officielle sur ces nominations devrait intervenir dans le courant de la matinée vendredi.

M. Trump rencontrera en fin de semaine l’ancien candidat présidentiel Mitt Romney, qui serait en lice pour le poste de secrétaire d’État.

Source : Associated Press

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.