Doria Tiller et Nicolas Bedos : Émotion et complicité aux obsèques de Guy Bedos

0
265

Applaudissements, larmes, sourires… L’émotion était au rendez-vous lors de l’hommage rendu à Guy Bedos en l’église de Saint-Germain-des-Prés, à Paris, le 4 juin 2020. De nombreuses personnalités ont fait le déplacement pour dire leurs adieux au comédien et humoriste mort le 28 mai dernier, à l’âge de 85 ans. Bien entouré, son fils, Nicolas Bedos, a notamment pu compter sur le soutien de Doria Tillier.

À lire aussi

L’actrice de 34 ans est apparue particulièrement émue lors des obsèques, cachant ses yeux humides derrière ses larges lunettes de soleil. Selon les informations de la chaîne CNews, dépêchée sur place, elle est intervenue lors de la cérémonie en chantant “l’une des chansons préférées de Guy Bedos“, Ma plus belle histoire d’amour de Barbara.

Doria Tillier est visiblement restée très proche de Nicolas Bedos, avec qui elle a entamé une romance en 2013. La relation entre les deux comédiens serait pourtant terminée, comme l’avait sous-entendu le réalisateur de 41 ans lorsqu’ils assuraient la promotion de leur film La Belle Époque, à l’automne dernier. Pour autant, les ex-amants ont depuis affiché leur complicité à plusieurs reprises, notamment lors de la cérémonie des César en février.

Faut pas mégoter son chagrin

Nicolas Bedos a également pu compter sur la présence de son ex-compagne Elsa Zylberstein. Tous deux s’étaient fréquentés entre 2005 et 2008. Muriel Robin, Jean-Paul Belmondo, Virginie Efira, Jean Dujardin, Fanny Ardant, Élie Semoun, Michel Drucker, Catherine Frot, Michel Boujenah, Anne Sinclair, Benoît Magimel, Emmanuelle Béart, François Berléand, Pierre Richard… Tous ont salué la mémoire du comédien avant que sa dépouille ne parte en Corse.

Tu n’étais pas très pote avec les religions, mais les églises, ça t’emballait, a écrit Nicolas Bedos dans sa lettre d’adieu à son père. Puis on t’envole en Corse, dans ce village qui te rendait un peu ta Méditerranée d’Alger. On va t’faire des violons, du mélodrame a capella : faut pas mégoter son chagrin, à la sortie d’un comédien.”