Duffy, violée et séquestrée, se confie après ses révélations : “C’est dur…”

0
101

J’ai été violée et droguée et retenue captive pendant plusieurs jours. Bien sûr que j’ai survécu. La convalescence a pris du temps. Il n’y a pas de façon légère de le dire“, confiait la chanteuse Duffy sur Instagram, en février dernier. Depuis, elle gardait le silence. Jusqu’à ce qu’elle se confie auprès de la DJ anglaise Jo Whiley, à laquelle elle a adressé un message et un titre inédit.

À lire aussi

C’est sur son compte Instagram officiel, jeudi 19 mars 2020, que Duffy a posté une photo d’elle avec l’intégralité de son message en légende. Un compte, suivi par 195 000 abonnés, qu’elle a totalement vidé de ses autres publications. “Salut Jo. J’espère que vous allez bien et que vous prenez soin de vous. Je voulais vous envoyer quelque chose à jouer à la radio, si vous voulez. Vous avez peut-être lu les mots que j’ai écrits il y a quelques semaines, je me sens désormais plus libre. J’essaie de poursuivre cette démarche avec une interview audio, mais c’est plus dur que ce que je pensais, je vais donc poursuivre par la voie de l’écriture rapidement“, a-t-elle d’abord écrit.

Et l’interprète du tube mondial Mercy d’ajouter qu’elle a enregistré une chanson en cette période de lutte contre le coronavirus et qu’elle aimerait bien la faire découvrir aux gens, confinés chez eux. “Universal Music et les autres, personne ne sait que je fais cela. Ils ne vont pas mal le prendre, ils sont adorables. Alors voici la chanson… Something Beautiful. C’est un petit quelque chose que tu peux passer aux gens à la radio en ces temps difficiles, si tu aimes bien la chanson évidemment. Si ça peut remonter le moral. Je ne prévois pas de la commercialiser, j’ai juste pensé qu’un petit quelque chose de ce genre pourrait être cool pour les gens chez eux, en confinement. Duffy x“, a-t-elle ajouté.

En février dernier, Duffy – de son vrai nom Aimee Anne Duffy – avait expliqué à ses fans qu’elle n’était pas encore prête à rechanter. “Vous vous demandez pourquoi je n’ai pas choisi d’utiliser ma voix pour exprimer ma douleur ? Je ne voulais pas montrer au monde la tristesse dans mes yeux. Je me suis demandé : comment puis-je chanter avec le coeur s’il est brisé ? Et, doucement, ça s’est réparé“, écrivait-elle. Petit à petit, la chanteuse remonte à la surface.