Égypte: la peine de prison à vie annulée pour Mohamed Morsi

0
789

La Cour de cassation égyptienne vient de retoquer deux verdicts sévères à l’encontre de l’ex-président islamiste Mohamed Morsi et ses partisans, des décisions qui ne signalent toutefois pas de revirement dans la ligne répressive du président Abdel Fattah Al-Sissi.

Mardi, la Cour a annulé la peine de prison à vie prononcée contre M. Morsi dans un procès pour espionnage et ordonné un nouveau procès dans cette affaire. Il y a une semaine déjà, elle avait annulé sa condamnation à mort dans une autre affaire.

Des décisions dévoilant le manque de « preuves » et les « vices juridiques » qui entachent les procès « politisés » intentés à l’ancien président, selon des experts, mais qui ne signalent pas de changement dans la politique de répression contre les Frères musulmans.

L’ancien président islamiste et ses partisans sont la cible d’une répression sanglante depuis qu’il a été destitué en juillet 2013 par l’ex-chef de l’armée Sissi, qui dirige aujourd’hui le pays d’une main de fer.

« La plupart des procès dans lesquels l’ex-président a été condamné ne sont pas construits sur des preuves suffisantes. Le parquet se base sur les rapports des services de sécurité », explique à l’AFP Mustafa Kamel Al-Sayyed, professeur de sciences politiques à l’Université du Caire.

Au total, la cour a annulé mardi les peines de 22 accusés détenus, dans un procès pour espionnage au profit du Hamas palestinien, du Hezbollah libanais et de l’Iran.

Le richissime homme d’affaires Khairat al-Chater et Mohamed al-Beltagui avaient écopé de la peine de mort, tandis que le guide suprême des Frères musulmans Mohamed Badie et l’ex-président du Parlement Saad al-Katatni avaient eux été condamnés à la prison à vie – qui équivaut à 25 années de détention -.

Les condamnés étaient accusés d’avoir fourni « des rapports de sécurité » à l’Iran et d’espionnage en faveur du Hamas et du Hezbollah « en vue de mener des attaques terroristes dans le pays pour y semer le chaos et renverser l’État ».

Source : AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.