Élie Semoun face à Olivier Véran : “Le confinement a tué mon père”

0
81

Hier soir, Élie Semoun était invité au débat de Vous avez la parole (France 2). Il a pu donner son point de vue au ministre de la Santé et des Solidarités, Olivier Véran, qui s’est chargé en partie de la gestion de la crise du coronavirus. L’humoriste était en partie venu raconter l’histoire de son père, atteint d’Alzheimer et placé en Ehpad, dont il estime que le confinement n’a fait qu’empirer l’état.

À lire aussi

“On l’a mis en Ehpad, le confinement est arrivé, il n’a pas vraiment compris pourquoi on n’était plus là, il a pensé qu’on l’avait abandonné. On avait beau lui expliquer, lui dire, lui téléphoner, faire des FaceTime, mais ça ne compte pas pour quelqu’un qui a Alzheimer et il était sur une pente savonneuse et ça a été très vite. Il n’est pas mort du Covid-19, pas de solitude, mais sa perte a été accélérée à cause du confinement. Et je ne suis pas le seul à qui c’est arrivé. (…) Le confinement a tué mon père“, a déploré Élie Semoun.

Olivier Véran a tenu à rappeler que le confinement avait été la décision “la plus dure à prendre” en tant que ministre. “C’est d’avoir un isolement au sein des Ehpad pour des gens qui sont déjà isolés. (…) Je me mets à votre place et à celle de celles et ceux qui ont souffert de ça, à commencer par les résidents des Ehpad eux-mêmes. Quand le virus rentre dans un Ehpad, hélas, c’est une façon de mourir qui peut être extrêmement rapide et violente“, a développé le ministre.

En septembre dernier, il y a tout juste un mois, Élie Semoun annonçait la mort de son papa, Paul, âgé de 86 ans. “Mon papa est mort ce matin du 12 septembre. Avec ma soeur, nous lui avons dit adieu, que nous l’aimions. Merci pour vos élans de tendresse, il le méritait”, annonçait-il.