Elise Lucet : Ses rares confidences sur la mort de son mari, Martin Bourgeois

0
159

Elle est la reine incontestée de l’investigation télévisuelle. Côté vie privée, en revanche, Elise Lucet préfère laisser planer le mystère. Un drame terrible l’a poussée à éviter rigoureusement d’évoquer ses peines en public, si ce n’est que rarement : la perte de son époux, l’antiquaire Martin Bourgeois. Atteint d’une leucémie, son partenaire a rendu les armes en mars 2011 à l’âge de 43 ans, laissant la présentatrice seule pour éduquer leur petite fille Rose, 4 ans à l’époque.

À lire aussi

Après avoir été la compagne de Jean-Marie Cavada une dizaine d’années, Elise Lucet a dit “oui“, pour le meilleur et pour le pire, à Martin Bourgeois en l’année 2006. Si son métier l’a aidée à tenir debout face à la tempête, véritable “colonne vertébrale”, l’animatrice de France Télévision s’empêche de penser à sa douleur. “Une telle perte, il y a ceux qui l’ont vécue et ceux qui ne l’ont pas vécue. On se reconnaît entre nous, expliquait-elle au journal Le Monde en 2018. D’un côté, ça enlève une insouciance, mais ça en recrée une autre. Vous comprenez mieux ce qui vous remplit, ce qui vous intéresse. Je n’ai pas envie de barguigner, je sais que ça peut s’arrêter demain.”

Quand on a vécu ce genre de choses, on n’a plus peur de grand-chose

Elle refuse de considérer son deuil comme une faiblesse. Dans l’adversité, Elise Lucet a transformé la souffrance en atout. Aujourd’hui, elle voit les petits avantages qu’une telle épreuve peut avoir sur le plan personnel. “Quand on a vécu ce genre de choses, on n’a plus peur de grand-chose, précisait-elle dans les colonnes du magazine Gala. Après, il y a une construction personnelle. Je me sens à nouveau une grande liberté. Peut-être que c’est la maturité, peut-être que je commence à ressembler à moi-même et à n’avoir pas peur de montrer qui je suis.”

Sa fille, sa bataille

Reste que les traits de son mari, elle les voit dans les yeux de sa petite Rose. Et dès qu’il s’agit de sa fille, 13 ans aujourd’hui, la maman louve sort les griffes. Ce n’est pas faute d’essayer mais, à la moindre interrogation des journalistes, la présentatrice se referme comme une coquille d’huître. “Je ne vais pas beaucoup vous parler de ma fille, s’offusquait-elle dans Marie-Claire, qui tentait le coup en 2018. Je veux qu’elle vive sa vie à elle et non pas la vie de la fille d’Elise Lucet.” Si la vie n’a pas fait de cadeaux à Rose, elle peut heureusement compter sur sa mère pour veiller sur elle…