“Elle a cru que sa tête allait éclater” : La drôle de mésaventure de Céline Dion lors d’un banquet

0
66

Au cours de sa longue carrière, la défunte Thérèse, NDLR] à la table d’honneur. Après une petite soupe lourdement parfumée qu’elle avait réussi tant bien que mal à avaler, on lui apporta de ce qu’elle craignait, du poisson cru, avec des herbes, un peu de riz, d’étranges sauces (…) et croyant qu’il s’agissait d’une purée de pois semblable à ce qu’il [son manager René Angélil, NDLR] lui avait déjà fait goûter dans les restaurants libanais, elle a pris une pleine bouchée de moutarde wabasi. Elle a cru que sa tête allait exploser. A travers ses larmes, elle voyait toutes les têtes se tourner vers elle, effarées…“, écrivait-il.

A l’époque, la jeune Céline n’avait pas de connaissance de la cuisine du monde et consommait surtout “de la bonne grosse cuisine familiale” préparée par Thérèse comme des “pâtés et tourtières, hachis, bouillis, pain de viande” alors forcément son erreur était pardonnable. “On lui offrit de l’eau, du saké, du coca, du sucre… Dès qu’elle eut repris ses esprits et expliqué par le truchement de son interprète de ce qui s’était passé, il y eut un fou rire général“, ajoutait le biographe qui précise qu’elle refusa un steak pour honorer sa promesse de faire honneur à la cuisine locale, ce qui toucha ses hôtes. “Elle fut la reine de la soirée. Ses voisins, ravis, pleins de sollicitude, s’employèrent à lui vanter les trésors de la cuisine japonaise“, racontait le biographe.

L’interprète des tubes Pour que tu m’aimes encore, S’il suffisait d’aimer, Dans un autre monde ou encore On ne change pas a déjà eu l’occasion d’évoquer ses préférences culinaires, à commencer par… le couscous !

40 ans de chansons de Céline Dion : les stars chantent pour le Sidaction sur France 2 le 24 mars à 21H10.