Home Pure Télé “Elle a hurlé” : Amel Bent et sa fille dans les coulisses de The Voice, un mauvais souvenir

“Elle a hurlé” : Amel Bent et sa fille dans les coulisses de The Voice, un mauvais souvenir

0
“Elle a hurlé” : Amel Bent et sa fille dans les coulisses de The Voice, un mauvais souvenir

À vos micros, The Voice est de retour ce samedi 12 février 2022 ! TF1 diffuse le premier épisode des auditions à l’aveugle de cette onzième saison qui s’annonce prometteuse. Les téléspectateurs vont retrouver le même quatuor de coachs que l’édition précédente, composé de Vianney, Florent Pagny et Marc Lavoine. Mais, petite surprise, un cinquième coach rejoint le programme : Nolwenn Leroy. La chanteuse tiendra un rôle particulier et aura l’occasion de faire basculer le jeu. C’est avec un plaisir non dissimulé que tout ce beau monde s’est retrouvé sans toutefois en oublier la compétition. Lors des tournages, Amel Bent, qui est enceinte de son troisième enfant, ne s’est d’ailleurs pas laissée faire. “Je ne suis pas amoindrie, je suis pleine d’énergie, je continue à danser, à bouger…“, a-t-elle assuré lors d’une interview pour TV Grandes chaînes.

Une folle énergie que les fans du show découvriront chaque semaine à l’écran, en même temps que sa famille ! Car Amel Bent n’autorise personne à venir la voir en tournage, et surtout pas ses filles Sofia et Hana, 6 et 4 ans. D’abord pour une raison de sécurité : “J’ai fait trois saisons en pleine pandémie et je ne prends pas de risques“. Et d’autre part, car elle garde un mauvais souvenir de la fois où la petite Sofia lui a rendu visite en coulisses. “Ce n’est pas dans mes habitudes de ramener mes enfants sur les plateaux. Je l’ai fait une fois avec mon aînée, quand elle était toute petite. Quand je l’ai mise dans les bras de mon mari pour monter sur scène, elle a hurlé : ‘Maman !!!’ Cette image m’a un peu blessée“, s’est-elle souvenue pour nos confrères.

Il faut dire qu’à leurs jeunes âges, les filles d’Amel Bent n’ont pas vraiment conscience du statut d’artiste de renom de leur maman. “Elles ne se rendent pas compte de ce que je fais. Pour elles, c’est un travail. Elles sont hyper fières de moi. Si je fais encore The Voice dans cinq ans, quand elles seront au collège, les enfants risquent d’en parler. Cela aura peut-être plus d’impact“, a-t-elle conclu.