Ellen DeGeneres présente ses excuses à la télé et se fait flinguer

0
66

Environnement toxique, caprices de diva, harcèlement sexuel, pression infernale… La populaire animatrice américaine Ellen DeGeneres – une des plus riches du petit écran avec une fortune estimée à 490 millions de dollars – a passé un été sous le feu des critiques et des révélations de la part d’anciens employés comme d’actuels, anonymes.

À lire aussi

Lundi 21 septembre 2020, Ellen DeGeneres a donc lancé la 18e saison de son talk show diffusé aux États-Unis sur la chaîne NBC. Sur le plateau, elle n’était accompagnée que de son acolyte Stephen Boss dit tWitch. Elle faisait face à des écrans géants sur lesquels on pouvait voir des membres du public, chez eux. Une mesure évidemment liée à la pandémie de coronavirus qui frappe durement le pays avec plus de 200 000 morts. L’animatrice de 62 ans a pris la parole pour revenir sur les accusations portées contre elle et la production du show. “Comme vous l’avez peut-être entendu cet été, il y a eu des allégations sur un environnement de travail toxique dans notre émission. Et puis il y a eu une enquête. J’ai appris que des choses qui s’étaient produites ici n’auraient jamais dû avoir lieu. Je prends cela très sérieusement. Je suis vraiment désolée vis-à-vis des personnes affectées“, a-t-elle notamment déclaré.

Ellen DeGeneres, véritable star du petit écran mariée à la comédienne Portia De Rossi, a ajouté : “Je sais que je suis dans une position faite de privilèges et de pouvoir. Je prends la responsabilité de ce qu’il se passe dans mon émission. Nous avons eu beaucoup de discussions ces dernières semaines, nous avons fait les changements nécessaires. Aujourd’hui, nous commençons un nouveau chapitre. (…) Je suis la personne que vous voyez à la télé, mais je suis aussi plein d’autres choses. Parfois je suis triste, je me mets en colère, je suis anxieuse, frustrée, impatiente. Je travaille sur tout cela. Je suis en construction. (…) Mon intention est de toujours être la meilleure personne possible. Et si j’ai déjà laissé tomber quelqu’un ou fait de la peine, j’en suis vraiment désolée.

Comme le rapporte le site américain BuzzFeed, qui avait enquêté sur les coulisses de l’émission, d’anciens employés n’ont pas apprécié le monologue d’excuses d’Ellen DeGeneres, estimant qu’elle était passée à côté de ce qu’elle devait dire. “Non seulement Ellen a utilisé mon traumatisme, les traumatismes d’anciens employés, en blagues, mais elle a trouvé le moyen de tout rapporter à elle“, a ainsi critiqué une source anonyme. “Quand elle a dit : ‘Oh mon été était super’ et que c’était supposé être drôle, je me suis dit : ‘C’est amusant que tu aies eu un été difficile parce que tout le monde te tombait dessus avec des allégations sur le climat toxique de ton émission, et voilà, désormais, c’est toi qui souffres ?’“, a ajouté une autre source.

C’est assez incroyable d’avoir évoqué l’ambiance toxique de l’émission dans son monologue. De passer d’un climat dans lequel rien n’est dit et où tout le monde regarde ses pompes à un sujet qui devient la thématique de sa première émission… C’est une tactique. Un téléspectateur lambda va écouter cela et se faire son idée, mais ce que les gens ne comprennent pas, c’est que cette information, c’est du pouvoir. Et elle la partage, car c’est la semaine de son retour et elle pense que cela va attirer les téléspectateurs. Ce qui est l’opposé du message voulu“, a ajouté un employé actuel de l’émission.