Elodie Gossuin inquiète pour ses enfants : son tacle à Edouard Philippe

0
140

C’était un discours très attendu. Mardi 28 avril 2020, Edouard Philippe a pris la parole devant l’Assemblée nationale afin d’annoncer son plan de déconfinement. Parmi les éléments saillants : la décision de faire reprendre l’école aux maternelles et aux élèves de primairepartout sur le territoire, et sur la base du volontariat” dès le 11 mai prochain.

À lire aussi

Une prise de position justifiée par les études qui ont démontré que les plus jeunes étaient de faibles vecteurs de transmission du Covid-19, mais aussi par le besoin de “garantir la réussite éducative des élèves dont la scolarité souffre terriblement du confinement“. Son autre mesure forte est de ne pas distribuer de masques à ces enfantscompte tenu des risques de mauvais usage, à l’école élémentaire“.

Élodie Gossuin déconcertée

Il va sans dire que cette décision n’a pas fait que des heureux, bien au contraire. Les parents sont nombreux à être en proie à l’incompréhension, et Élodie Gossuin en fait partie. Au cours de la matinale de RFM qu’elle anime chaque jour, même en confinement, l’ancienne Miss a fait part de ses doutes vis-à-vis du dispositif présenté par le Premier ministre, et ce de manière très sarcastique. “C’est vrai que nos enfants en bas âge n’ont pas besoin de masques, pas besoin de rester confinés… Ce qui compte c’est qu’ils retournent à l’école pour que les parents puissent aller travailler. C’est la priorité… Je ne suis pas du tout ironique… Peut-être un petit peu…“, a-t-elle commenté à l’antenne.

La maman de quatre enfants n’est pas la seule à avoir ressenti le discours d’Edouard Philippe comme une douche froide. Sur Twitter, la colère des internautes se fait largement ressentir. Nombreux déplorent que le gouvernement ait choisi de privilégier l’économie du pays à sa santé… “Ça commence vraiment à se voir que vous ouvrez les écoles uniquement pour que les parents aillent bosser“, “Le gouvernement fait rouvrir les écoles sous prétexte que les enfants en ont plus besoin pour l’apprentissage, alors que c’est UNIQUEMENT pour une raison économique“, peut-on lire. À noter qu’Edouard Philippe n’a pas exclu que le déconfinement pourrait avoir lieu après le 11 mai dans le cas où la situation n’évoluerait pas dans le bon sens.