Emilie Fiorelli opérée et greffée : elle dévoile son énorme cicatrice dans le dos

0
38

Alors qu’elle fouillait dans ses archives jeudi 20 janvier 2022, diaporama). Une cicatrice avec laquelle elle vit depuis.

Après avoir dévoilé ce cliché, Emilie Fiorelli a raconté son parcours, elle qui souffrait d’une douloureuse scoliose. “J’avais une scoliose évolutive, j’étais montée jusqu’à 42° et donc on m’a opérée pour redresser ma colonne avec des tiges, vis et crochets“, a-t-elle expliqué. À l’époque, Emilie Fiorelli avait 24 ans et espérait pouvoir éviter de passer au bloc. “L’opération a été faite ‘tardivement’ car généralement on se fait opérer d’une scoliose vers 16/17 ans, quand on est en fin de croissance. Il faut savoir que j’ai porté durant des années un corset, j’ai pratiqué beaucoup de sport et fait des séances de kiné mais ma scoliose étant évolutive, je n’ai pas pu passer à côté de l’opération.”

J’ai vécu longtemps complexée

L’opération n’était alors que le début de son combat pour retrouver une vie normale car après “une dizaine de jours” à l’hôpital pour se remettre où elle s’est retrouvée “anémiée“, Emilie Fiorelli a dû entamer une longue période de plusieurs semaines de rééducation dans un centre spécialisé. Ses efforts ont heureusement fini par payer. “Quand j’ai découvert mon dos droit j’ai eu limite envie de pleurer, j’ai vécu longtemps complexée avec ce dos alors que personne ne remarquait ma scoliose mais moi j’avais l’impression qu’à la plage tout le monde regardait mon dos“, s’est-elle souvenue.

En revanche, Emilie Fiorelli dit n’avait aujourd’hui aucun complexe vis-à-vis de sa cicatrice dans le dos. Elle en est même “fière“. Qui plus est, son état s’est stabilisé et l’ex-candidate de télé-réalité “ne se prive de rien“. “Je pratique du sport, je fais du ski…, a-t-elle assuré. Mon matériel n’a pas bougé. J’ai eu une greffe osseuse par dessus et depuis décembre 2014, tout va bien.” D’ailleurs, l’année suivante en 2015, elle participait à la saison 9 de Secret Story qu’elle a remportée.

Emilie Fiorelli précise au passage qu’elle souffrait d’une “scoliose héréditaire“. Sa mère avait dû être opérée avant elle. L’ex de M’Baye Niang espère désormais que ses deux enfants, Louna (3 ans) et Farrell (1 an et demi), seront quant à eux épargnés.