Émilie (Koh-Lanta) : “Mon mariage est annulé ou plutôt reporté” (EXCLU)

0
131

En janvier, Émilie (Koh-Lanta 2019) nous avait accordé une interview dans laquelle elle nous racontait ses beaux projets. Elle parlait notamment de son mariage avec l’homme qui partage sa vie depuis de longues années. Alors que le monde se confine, nous avons voulu prendre de ses nouvelles. Si Émilie est toujours aussi joyeuse et pétillante, elle ne cache pas être déçue. En plus d’avoir des craintes sur son avenir professionnel, côté personnel, elle a été obligée d’annuler son mariage.

À lire aussi

Où êtes-vous confinée ? Avec qui ? À quoi ressemble une journée type de votre confinement ?

Je suis confinée chez moi avec mes deux enfants et mon conjoint. On se lève tranquillement sans mettre de réveil. Je prépare le petit déjeuner pour tout le monde et on se prépare. Dans la majorité des cas, le matin, c’est devoirs pour les enfants, télé-travail pour moi. Entre midi et deux, je fais du sport avec mon conjoint. Puis c’est de nouveau travail et devoirs et, le soir, chacun vaque à ses occupations.

Vous avez prévu des provisions assez tôt ?

Je suis totalement contre les gens qui font du stock. Je n’avais prévu aucune provision et, par principe, je ne l’aurais jamais fait. Je trouve ça d’un ridicule ! Parce que toutes les pénuries qu’il y a eu au début et celles qui existent encore aujourd’hui, c’est à cause de tous ces gens qui font des stocks et qui ne pensent pas aux autres.

Faites-vous du sport pour vous entretenir ?

Je fais du sport tous les jours, je me permets juste un jour off dans la semaine. Je fais des trainings avec mon conjoint. Tous les midis, on s’entraîne et on a acheté beaucoup d’éléments de sport comme des haltères, des cordes, des élastiques… On s’oblige à faire des séances assez intensives. J’essaie de le suivre même si ce n’est pas simple. Sinon, je vais aussi courir pendant que ma fille fait du vélo et on fait des trainings avec les enfants pour qu’ils se dépensent un petit peu, car sinon, ce serait la cata !

Quelle est la chose que vous avez pris le temps de faire et que vous n’auriez jamais faite sans ce confinement ?

Je partage plus de temps de jeux avec mes enfants. Là, je prends le temps de faire des jeux de société.

Est-ce que votre expérience dans Koh-Lanta vous aide dans ce confinement ?

Avoir fait Koh-Lanta ne change rien du tout. Là, je suis certes isolée, mais j’ai ma famille. Dans Koh-Lanta, on est isolé sans la famille, donc c’est différent. Ce confinement, c’est un luxe à côté, car je suis avec ma famille, j’ai de la nourriture, du savon, une brosse à dents, un lit… Je n’ai aucune raison de me plaindre. En plus, j’ai la chance d’avoir un jardin, de pouvoir sortir alors que beaucoup sont enfermés et je pense à eux. Koh-Lanta, à côté du confinement, c’est 10 000 fois plus dur.

Comment vous organisez-vous pour l’école à la maison ?

Ma fille de 6 ans reçoit chaque semaine un plan de travail et on le suit. Son papa s’en occupe beaucoup, car moi, je travaille encore un peu. Mais on n’est pas très patients ni très pédagogues. Ce n’est pas tous les jours facile de rester calme, mais on essaie et on prend sur nous.
Mon fils, qui a 12 ans, est très autonome. Il est en sixième et, franchement, je l’admire. Je n’aurais jamais fait comme lui à son âge. Il travaille tout seul, il est autonome, indépendant. Il travaille très bien. Parfois, il met lui-même son réveil le matin pour travailler. C’est juste génial.

Comment les occupez-vous ? Est-ce qu’ils souffrent du confinement ?

Ils ne souffrent pas du confinement. Je les occupe avec des jeux. D’ailleurs, merci Fortnite pour mon fils ! On partage des moments en famille. On essaie de s’occuper comme on peut. On ne leur a pas menti sur la situation. L’école de ma fille a transmis une petite BD qui explique ce que c’est que le coronavirus avec des mots d’enfant. J’ai trouvé ça très bien.

En Chine, les divorces ont explosé, comment va votre couple ?

J’ai envie de vous dire que j’ai confiance en mon couple. On est assez solide. Confinement ou pas confinement, on est aussi assez explosifs. Dans tous les cas, on se dispute régulièrement, mais ça ne dure jamais longtemps, on s’aime trop pour ça. Après, ce n’est pas toujours simple d’être toujours ensemble. On essaie de se garder des moments pour soi. On a une assez grande maison, donc il y en a un qui peut être dehors, l’autre à l’étage. On essaie de ne pas être trop l’un sur l’autre toute la journée. Et puis on est plus heureux d’être tout le temps ensemble que séparés comme lorsque je participais à Koh-Lanta.

Vous avez une société de courtage dans l’immobilier. Est-ce que le Covid-19 va avoir un impact sur elle ?

C’est très très compliqué et je suis très angoissée. C’est une période très anxiogène pour moi, parce qu’effectivement, l’activité est pratiquement nulle. Je ne signe plus vraiment de nouveaux contrats. Je travaille encore sur mes anciens dossiers et dossiers en cours, mais je n’en signe pas de nouveau. Je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir ni comment mon activité va rebondir. J’ai assez peur.

Vous deviez vous marier cet été, qu’en est-il ?

Malheureusement, à cause du coronavirus, mon mariage est annulé ou plutôt reporté. Je voulais qu’il ait lieu en septembre, mais mon conjoint trouve que c’est encore trop tôt par rapport à la situation. Donc, ce sera dans un an. Ça me tenait à coeur de me marier un 27, puisque c’est notre date de naissance à tous les trois, mon conjoint, notre fille et moi. C’est notre date fétiche. Du coup, j’ai regardé sur le calendrier et c’est tombé sur le week-end du 26-27 juin. Pour les préparatifs, ce que nous avons déjà versé pour notre mariage servira pour l’année prochaine, car c’est juste décalé.

J’ai néanmoins une crainte, prendre du poids. J’ai déjà ma robe, elle est à ma taille exacte, avec mes mesures exactes, mes mensurations précises à la date d’aujourd’hui, donc si je prends un gramme, ça va être très compliqué. Je fais donc attention et je fais du sport. J’ai pris 2 kilos depuis le début confinement et je ne comprends pas comment c’est possible, car je ne mange pas plus et je fais plus de sport. Je me dis que c’est du muscle, ça me rassure. (rires)

Qu’allez-vous faire en premier en sortant du confinement ?

Honnêtement, j’attends avec impatience de pouvoir retourner à la plage. Il commence à faire très beau et l’océan, c’est très important pour moi. Mais la première chose, ce sera bien évidemment de revoir ma famille et mes amis. On a d’ailleurs déjà prévu de se retrouver le 16 mai si c’est possible pour faire un apéro. Et dès qu’on pourra retourner au restaurant ou boire un verre, je compte bien en profiter !

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.