Emilie Nef Naf séparée de son mystérieux brun : “Je ne suis peut-être pas faite pour être en couple…” (EXCLU)

0
47

Après sa victoire à Secret Story en 2009, footballeur Jérémy Ménez. Ensemble, le couple a eu deux enfants : Maëlla (8 ans) et Menzo (6 ans). Mais l’amour n’a pas suffi et les deux amants se sont séparés à plusieurs reprises. L’été dernier, la belle brune de 33 ans a annoncé leur rupture définitive… et s’est affichée en couple avec un mystérieux brun, barbu et musclé. En exclusivité pour Purepeople.com, cette business woman annonce avoir rompu ! Son entreprise, son enfance, ses projets… Emilie Nef Naf fait le point.

En août 2021, un mois après l’annonce officielle de la rupture avec Jérémy Ménez, vous vous êtes affichée avec votre nouveau compagnon. Qui est-il ?

Ça aurait pu être une amourette de vacances… Nous ne sommes plus ensemble. C’est compliqué pour moi l’amour. Je ne suis peut-être pas faite pour être en couple.

Envisagez-vous de retrouver quelqu’un ?

Franchement non, ce n’est pas du tout dans mes priorités. Si ça m’arrive, tant mieux. Mais je ne suis pas du tout à la recherche d’un homme. Je préfère me concentrer sur moi, mon travail, mon entreprise plutôt que de penser à me trouver un mec. Les hommes, il y en a plein. Ça va, ça vient. Si je me remets en couple, il faut que ça ne soit que du bonheur, que du bonus. Je me suis construite toute seule, et si je suis seule c’est un choix. Ce n’est pas une malédiction, je n’ai pas envie d’être avec n’importe qui. Je ne veux pas quelqu’un qui me fasse perdre mon temps. Il faut que ce soit quelqu’un sur qui je peux me reposer, qui ne me casse pas la tête.

Vous êtes connue grâce à votre participation à Secret Story 3 en 2009. Avec qui avez-vous gardé contact ?

Je parle à Romain, qui habite à Los Angeles. J’ai gardé contact avec Vanessa, comme depuis toujours. J’ai des nouvelles de Sabrina et Martin de temps en temps. Pendant un moment j’avais au téléphone Kevin. Maintenant, plus trop… J’en garde un super souvenir !

Avez-vous des nouvelles de Léo, avec qui vous aviez vécu une histoire d’amour dans le jeu ?

Non.

En dehors de votre vie de famille, vous êtes aux commandes du Secret by Emilie Nef Naf. Comment gérez-vous votre entreprise ?

Il y a les bureaux dans le Nord, trois employés et d’autres personnes qui travaillent de l’extérieur pour tout ce qui est communication, image. On est quand même une grosse équipe. On ne va pas se mentir, ça tourne bien. Je travaille avec les personnes qui créent les meilleurs produits du marché de la beauté. C’est une grosse usine qui produit en France pour beaucoup de marques, dont je fais partie. Ce projet, je l’ai lancé en 2016 et en 2021, je suis toujours là. Je suis fière de moi.

Vous aviez dit travailler sur “un petit gummies quotidien pour se protéger des attaques extérieures“. Depuis, le Secret Bear Multivitamines est sorti ! Connaît-il le succès espéré ?

Je suis contente car ça prend. Par contre, j’ai vu que les concurrents s’y sont mis… Je me dis qu’un bon produit est toujours copié. Donc ce n’est pas grave, même si l’idée venait de moi. C’est comme Quick, McDonald’s ou Burger King, il y en a pour tout le monde. Je n’arrêterai pas d’avoir des idées, je ne suis pas prête de m’arrêter. J’ai d’ailleurs eu la Covid il y a quelques mois, j’ai été sous antibiotiques parce que mes poumons étaient un peu touchés. Et l’un des meilleurs pneumologues d’Italie m’avait dit de prendre de la vitamine D tous les jours. C’est très important, on ne s’en rend pas compte.

Quels sont vos projets ?

J’ai lancé un legging qui fait des jolies fesses. Je l’ai appelé Millia Milano. Millia c’est Emilie en italien, je trouvais ça sympa. Je pense à faire des logos avec les deux M. Il y a quelque chose avec cette lettre (rires). Les prénoms de mes enfants Maëlla et Menzo commencent aussi par M, et leur nom de famille aussi d’ailleurs. Les leggins se vendent plutôt bien. Ils s’adaptent à toutes les formes, sont complètement opaques et les clientes sont satisfaites. Aussi, j’ai perdu beaucoup de poids. J’en parlerai prochainement sur mes réseaux sociaux.

Vous n’avez pas eu une enfance facile… Comment votre vécu se répercute-t-il sur votre vie d’adulte ?

Je pense que tout ce qu’on vit dans notre jeunesse a une conséquence sur notre vie d’adulte. Ça joue aussi sur la relation qu’on a avec nos enfants. La jeunesse, on ne la choisit pas. Et une fois adulte, j’ai dû assumer. Je trouve que je m’en suis pas trop mal sortie, ça aurait pu être bien pire. C’est ce qui fait qui je suis aujourd’hui. Avec ma mère, on a de la pudeur, on n’est pas du genre à se dire des mots d’amour mais je pense qu’elle est fière de moi.

Que peut-on vous souhaiter ?

De vivre longtemps et en bonne santé ! Et du bonheur dans tous les domaines, parce que j’ai quand même pas mal la poisse en ce moment…

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.