Emilie Nef Naf, ses enfants déscolarisés : son confinement anticipé

0
92

Actuellement confinée à Lille avec ses deux enfants, Maëlla (7 ans) et Menzo (5 ans), Émilie Nef Naf passe des journées compliquées. Alertée depuis longtemps sur les dangers du coronavirus, elle avait pris la décision de se confiner avant tout le monde. Elle a fait des confidences à TVMag.

À lire aussi

Parce que les journées sont “très longues“, l’ex-gagnante de Secret Story ne réveille pas ses enfants trop tôt. Elle assure ensuite seule, puisqu’elle est mère célibataire, les devoirs à la maison. Elle doit aussi travailler pour son entreprise qui propose des produits minceur et des compléments alimentaires. Les journées sont donc bien remplies, mais elle se rend compte, peut-être plus que d’autres, combien il est important de rester à la maison.

Cela fait longtemps que Émilie Nef Naf a réalisé qu’il ne fallait pas rire avec le Covid-19. Ses proches en Italie l’ont mise en garde, mais aussi une amie à elle qui vit à Shanghaï. La jolie brune a donc décidé de prendre très rapidement des décisions radicales pour se protéger et protéger les siens. Elle explique : “Mon amie m’a très vite dit de faire attention et m’a envoyé des masques. Étant hypocondriaque, j’ai pris ses conseils au sérieux et fait le choix de déscolariser mes enfants il y a plus de trois semaines, avant la fermeture des écoles. On m’a prise pour une tarée au début. J’engueulais mes amis qui sortaient dans les magasins et je refusais de voir des personnes qui continuaient à participer à des soirées, des réunions, des mariages. J’ai même annulé des tournages de Mamans & Célèbres [programme diffusé sur TFX, NDLR]. On devait notamment retrouver les autres mamans pendant un week-end et se rendre dans un musée à Paris, j’ai dit non. J’avais peur. Et finalement, tout le monde en est au même point aujourd’hui. Je peux dire maintenant : ‘Je vous l’avais dit !’

Pour s’assurer que le coronavirus ne s’invite pas dans sa maison, la star qui sort maximum une fois par semaine de chez elle, a même passé un “pacte avec ses voisins” : “On reste 15-20 jours confinés et si personne n’a rien au bout de cette période, peut-être que nos enfants pourront jouer ensemble plus tard.”