Emma Mackey et Romain Duris : une “alchimie immédiate” entre eux, confidences…

0
15

C’est une romance monumentale que les spectateurs découvrent, au cinéma, depuis le 13 octobre 2021. Et si l’origine de la Tour Eiffel, réalisée pour l’Exposition universelle de 1889 avait été érigée par amour ? C’est le sujet du nouveau film de Mathieu Bourboulon – Papa ou maman, Les trois mousquetaires… – qui met en scène Emma Mackey dans celui d’Adrienne Bourgès, son amour de jeunesse, surgie du néant après vingt ans d’absence.

Le choix de ces deux comédiens n’a pas vraiment fait l’unanimité. Romain Duris a 47 ans, Emma Mackey en a 25… ce qui voudrait dire que leurs personnages seraient tombés amoureux, à l’origine, quand elle courait les bacs à sable. Mais loin de la rude réalité des chiffres, les héros du film Eiffel ont tout de suite trouvé, l’un dans l’autre, un partenaire idéal. “Je l’ai rencontré au Festival Cannes Séries en 2019. J’étais membre du jury, il présentait Vernon Subutex dans lequel il jouait, rappelle l’actrice au magazine Paris Capitale. En off de cet évènement, Martin Bourboulon nous a demandé une lecture de son prochain film. Aussitôt, l’alchimie entre Romain et moi a été immédiate !

Ils ne tarissent pas d’éloge, dès qu’il s’agit de parler de ce fantastique binôme. Emma Mackey décrit Romain Duris comme un acteur fantastique et expérimenté, pudique, sensible et généreux. Lui considère qu’avoir recruté la jeune femme est un pur “coup de génie. “Elle possède une intelligence du jeu et une incroyable maturité, précise-t-il. Aussi à l’aise dans l’énergie physique de la gaieté que dans l’émotion pure de scènes plus dramatiques.” Il aura fallu, tout de même, qu’elle force sur la caféine. A l’époque où elle tournait dans Eiffel, le week-end à Paris, Emma Mackay cumulait les rôles puisqu’elle campait le personnage de Maeve, auprès d’Asa Butterfield, dans la saison 2 de Sex Education en Angleterre. Ses efforts ont fini par payer…

Retrouvez l’interview intégrale d’Emma Mackey dans le magazine Paris Capitale.