Emma Watson folle amoureuse d’un acteur d’Harry Potter, elle confirme ses sentiments !

0
134

Des tensions amoureuses circulaient ardemment dans la salle commune de l’école Poudlard. Si dans l’histoire, Hermione Granger flanche pour les yeux coquins de Ron Weasley, l’émission spéciale HBO Max tournée à l’occasion des 20 ans de la saga Harry Potter, qui sera diffusée dès le 1er janvier 2022 – en France sur Salto -, la comédienne britannique en pinçait sérieusement pour son ennemi fictif, Drago Malefoy, a.k.a Tom Felton.

Je suis juste tombée amoureuse de lui

Je me souviens être entrée dans une salle où on nous donnait des cours pendant le tournage, raconte-t-elle dans un extrait obtenu à l’avance par ET Canada. On devait dessiner Dieu, selon l’idée qu’on s’en faisait, et Tom avait représenté une fille avec une casquette à l’envers sur un skateboard. Et je ne sais pas comment le dire autrement, je suis juste tombée amoureuse de lui.” Comme vous le savez sans doute, ces élans du coeur n’ont jamais débouché sur une histoire réelle. Mais ils ont rythmé l’aventure d’Emma Watson et l’ont considérablement marquée. “Quand j’arrivais, tous les jours, je regardais si son nom était dans le planning, ajoute-t-elle. Et si il y était, alors c’était une super journée. Mais il avait trois ans de plus que moi donc pour lui, j’étais comme une petite soeur pour lui.

J’ai toujours eu une tendresse pour elle

Tout le monde avait compris qu’Emma Watson était amoureuse de Tom Felton à l’époque. En 2019, déjà, Rupert Grint balançait sa camarade en décrivant l’étincelle qui brillait dans ses yeux et cette “romance de bac à sable” qui n’avait jamais rien donné. Le principal intéressé, d’ailleurs, était le seul à n’avoir rien compris. “Je crois qu’on me coiffait et qu’on me maquillait quand quelqu’un m’a confirmé qu’elle m’aimait bien, se souvient l’interprète de Drago Malefoy. Mais j’étais devenu très protecteur avec elle. J’ai toujours eu une tendresse pour elle, et je l’ai toujours d’ailleurs. Il y a toujours eu quelque chose. Comme une sorte de lien de parenté.” En écrivant ses romans, J.K. Rowling n’a malheureusement pas songé à inventer une formule magique contre la friendzone…