Emmanuelle Béart insomniaque : “Molécules”, Xanax et sexe pour arriver à dormir

0
410

La nuit, tous les chats sont gris. Et Emmanuelle Béart est verte de rage. C’est bien simple, elle n’arrive pas à fermer l’oeil. Dans les colonnes du magazine Marie Claire, la comédienne évoque ses problèmes de sommeil, ceux qui la rongent depuis si longtemps. “Je suis insomniaque. Je dors avec trois molécules différentes depuis vingt-cinq ans, explique-t-elle. Je bois du jus de pommes bio. Je mange des sucreries : chocolat, bonbons de mon fils… La nuit, c’est, de ce côté-là, n’importe quoi.” Elle attend patiemment que Morphée accepte de se pencher sur son cas. Et ses carburants, pour patienter ? “Sexe et Xanax. Pas forcément dans cet ordre. Ça peut être Xanax et sexe.

À lire aussi

En ce moment, Emmanuelle Béart est surchargée. Elle vient de sortir avec sa soeur Eve un album hommage à son père Guy Béart – De Béart à Béart(s), disponible depuis le 12 juin 2020 – et prépare une intégrale ainsi qu’un documentaire, toujours en l’honneur du chanteur. Quelques heures supplémentaires, la nuit, ne devraient donc pas être de trop. “Ça sera vraiment un des ratages de ma vie, racontait-elle déjà à Konbini. Je pense que je ne serai jamais une dormeuse comme les gens. Les gens ne savent pas la chance qu’ils ont de dormir. On est tout le temps en train de courir. On est tout le temps avec des portables, des machins, et donc la nuit, tout s’arrête. Moi, j’adore ce moment-là. C’est peut-être pour ça que je ne dors pas, d’ailleurs. La notion du temps s’étire. Pas d’information dans la tête. Donc j’écris. C’est mon temps à moi.

Emmanuelle Béart est comédienne, chanteuse, femme. Elle est aussi maman de trois enfants : Nelly, 28 ans, qu’elle a eue avec Daniel Auteuil, Yohann, 24 ans, né de sa relation avec David Moreau, et Surafel, 11 ans, qu’elle a adopté avec Michael Cohen. En septembre 2018, elle a épousé Frédéric Chaudier, qui la soutient tant dans ses projets. Même la nuit, sans le savoir, il est là pour elle. Quand elle décrit le parfum de la nuit, c’est lui qui habite ses pensées. “L’odeur de l’homme que j’aime“, susurre-t-elle simplement.

Retrouvez l’interview d’Emmanuelle Béart dans le magazine Marie Claire, n° 815 du 2 juillet 2020.