Emmanuelle Seigner détruit Once Upon a Time in Hollywood : “Machiste et sexiste”

0
77

Once Upon a Time in Hollywood, c’est le film événement de Quentin Tarantino. Leonardo DiCaprio, Brad Pitt, Margot Robbie… avec un casting exceptionnel, le long-métrage honoré au Festival de Cannes est un immense succès à l’internationale. Si le film a largement séduit, il est décrié par les partisans de Roman Polanski.

À lire aussi

En effet, Once Upon a Time in Hollywood raconte l’Amérique dans les années 60, où l’on suit les aventures de Rick Dalton (Leonardo DiCaprio) et son meilleur ami, le cascadeur Cliff Booth (Brad Pitt). L’histoire croise aussi celle de Sharon Tate (Margot Robbie), voisine de Rick Dalton et… fraîchement mariée à Roman Polanski. Elle fut assassinée par les disciples de Charles Manson en 1969 alors qu’elle était enceinte de huit mois.

La compagne du réalisateur décrié (principalement pour ces nombreuses accusations de viols), Emmanuelle Seigner, a livré son avis sur le film dans les pages de Numéro, paru le 29 novembre 2019. “J’ai plutôt aimé le film, paradoxalement, même si je le trouve très discutable sur le plan moral. Quand on se permet de garder le nom des gens- comme celui de mon mari par exemple- le minimum syndical est de s’en tenir aux faits, de respecter leur vérité“, explique l’actrice de 53 ans.

On a utilisé le nom et l’histoire de mon mari pour faire de l’argent

L’actrice martèle ensuite que Roman Polanski n’a pas été contacté par l’équipe de Tarantino. “A priori, ils ne se sont jamais donné cette peine“, explique-t-elle, alors que cette information a été démentie à plusieurs reprises. Dans une interview à Deadline, Quentin Tarantino a expliqué que s’il n’avait jamais eu l’intention de “demander sa permission“, il a bien été en contact avec Roman Polanski. “Après que j’ai fini le film, il en a eu vent et m’a contacté via un ami en commun. Cet ami m’a appelé et m’a dit: ‘alors qu’est-ce qu’il se passe ?’ Il a dit que Roman n’était pas en colère. Il ne m’a pas appelé furieux. Il était juste curieux“, confiait le réalisateur de Pulp Fiction.

Mais ce qui me choque le plus, c’est que la grosse machine hollywoodienne a utilisé le nom et l’histoire de mon mari pour faire de l’argent, alors qu’il y a à peine un an, il a été exclu en fanfare des Oscars. C’est ce paradoxe qui me gêne“, a déploré Emmanuelle Seigner, épouse du réalisateur depuis 1989.

Emmanuelle Seigner estime ensuite que Once Upon a Time in Hollywood ne rend pas hommage à la personnalité de Sharon Tate, interprétée par Margot Robbie : “Par ailleurs, je n’aime pas du tout la manière dont Tarantino a montré Sharon Tate. Dans le film, il la présente comme une sorte de mongole blonde et narcissique, qui se promène, qui se regarde et qui se met à danser dès qu’elle entend de la musique. Le portrait qu’il dresse d’elle est machiste, misogyne et sexiste

Je ne l’ai pas connue, bien sûr, mais Roman m’en a beaucoup parlé et apparemment c’était une fille très gentille, très profonde, très intelligente et absolument pas carriériste, contrairement à ce qu’on voit dans le film“, ajoute-t-elle.

Retrouvez l’interview d’Emmanuelle Seigner en intégralité dans la dernière parution de Numéro, datée du 29 novembre 2019.