En Alaska , une ville veut imposer le “confinement physique” aux chats

0
2826

Une petite ville de l’Alaska en a assez des chats errants qui se promènent tranquillement dans ses rues. Et le ras-le-bol est tel que le maire a décidé d’imposer certaines restrictions aux félins…

La ville de Kenai compte 7000 âmes et les chats errants arrivent facilement à s’y imposer. Et cette situation est tellement exaspérante que le maire souhaite imposer aux propriétaires de tenir leur félins en laisse.

Et le comportement des félins semble envahissant aux yeux des habitants : ils se promènent libres comme l’air, se servent de cours arrières en guise de toilettes, saccagent les plates-bandes; bref, une vie de chat.

chat-repos

L’affaire prend de l’ampleur et le Bureau du contrôle animalier de Kenai a affirmé recevoir de plus en plus de plaintes en lien avec les chats, au point où le conseil municipal a jugé bon d’intervenir pour mettre fin à cette situation.

Et le maire veut réagir via un règlement qui sera voté lors d’un conseil en octobre prochain en vertu duquel tout propriétaire de chat devra imposer un “confinement physique, que ce soit une laisse, une chaîne, une clôture ou un bâtiment” à son animal.

chat-alaska-1

Quiconque dont le chat se fera prendre en dehors de sa propriété, sans laisse, pourra écoper d’une amende de 500 $ US. C’est vraiment du sérieux.

Les chats de Kenai connaîtront leur sort bientôt et nous pensons à eux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.