Enora Malagré cible de messages d’une “rare violence” : engagée pour l’avortement, elle réplique cash

0
7

Le 28 septembre était la journée Mondiale du droit à l’avortement. L’occasion pour son endométriose n’était en rien liée à ses avortements et que, “malgré [sa] maladie, [elle] ne regrette rien“. “Je marche la tête haute, je suis libre de disposer de mon corps. Je suis experte de ma propre vie . Le droit à l’avortement est un droit fondamental et humain et je milite férocement pour que l’allongement des délais !”, a-t-elle conclu.