Eric (Les 12 Coups de midi) harcelé : il ne veut plus sortir de chez lui

0
70

Semaine spéciale dans Les 12 Coups de midi sur TF1. A partir de ce lundi 29 juin 2020 est diffusé Le Combat des Maîtres. Jusqu’au 24 juillet, les plus grands Maîtres de midi vont s’affronter. Sans surprise, Eric, qui est sur la première marche du podium, a été convié et a évoqué sa nouvelle vie.

À lire aussi

Vendredi 19 juin 2020, Eric a été battu par Colas et a donc été éliminé à sa 199e participation, avec 921 316 euros de gains. Une surprise pour Jean-Luc Reichmann et le public qui espéraient le voir aller encore plus loin. Depuis, le papa de Candice et Justine est retourné à Mellac, dans la commune du Finistère. Et c’est difficile pour lui de se promener ou de faire ses courses comme il le faisait avant. Le présentateur de 59 ans a pris des nouvelles de ce grand champion en cours d’émission. Et le candidat qui a surpassé Christian Quesada a confié : “J’évite de sortir de chez moi et tout va bien, sinon il y a les flashs des photographes sans arrêt.

Mais Jean-Luc Reichmann l’a rapidement rassuré en lui expliquant qu’avec le temps, les choses allaient se calmer. “Vous pourrez demander quelques conseils à de grands Maîtres de midi présents ici“, a poursuivi le compagnon de Nathalie Lecoultre. Nul doute qu’Eric leur posera en effet quelques questions sur le sujet s’il a trop de mal à s’habituer à sa nouvelle notoriété.

Le point positif, c’est qu’il a remporté assez d’argent pour améliorer le confort de sa famille. Interrogé par Télé Star à la suite de son élimination, il avait confié : “Je vais déménager ou agrandir la maison, offrir quelques voyages à ma famille et surtout assurer les études de mes filles. C’est l’essentiel pour moi.” Rappelons que le candidat n’aura pas 921 316 euros sur son compte en banque. Ses gains incluent en effet les montants des différents cadeaux qu’il a remportés grâce aux sept Étoiles mystérieuses qu’il a trouvées. Au final, il a réellement touché 622 000 euros nets d’impôts. Un montant qui fait tout autant rêver.