Euro: les Bleus en route pour Clairefontaine, avec Benzema en vedette

0
12

Trois semaines avant de lancer leur Euro, les Bleus posent leurs valises mercredi au centre d’entraînement de Clairefontaine pour une préparation très courte, sous bulle sanitaire et avec le revenant Karim Benzema, vers qui se tournent tous les regards.

Après 2.058 jours d’absence, près de 150 buts marqués en club et un Mondial gagné sans lui en 2018, l’attaquant du Real Madrid s’apprête à retrouver le château des Yvelines et le maître des lieux, Didier Deschamps, avec qui il s’est réconcilié au cours d’un tête-à-tête resté secret.

“On ne s’était plus vus depuis ma dernière sélection, en 2015… Ça nous a fait du bien de discuter, d’échanger et de voir qu’on avait beaucoup de choses à se dire. Je me suis toujours bien entendu avec lui et, au bout de trois minutes, tout était redevenu comme avant”, explique “KB9” dans un entretien publié mardi par L’Equipe.

Le Lyonnais d’origine a vécu un exil forcé d’une demi-décennie en raison de l’affaire de la “sextape”, dont a été victime son coéquipier en sélection Mathieu Valbuena et pour laquelle Benzema sera jugé en octobre. Mais le sélectionneur l’a rappelé à la surprise générale pour l’Euro-2020, reporté d’une année en raison de la pandémie de Covid-19.

L’interminable saison 2020-2021, débutée dans la foulée de la précédente, n’a pas eu raison de sa détermination.

“Je suis heureux, le plus heureux (…) je m’en fous des vacances !”, s’est réjoui le Madrilène dans les colonnes du quotidien sportif, enthousiaste à l’idée de passer un mois de juin avec le maillot bleu sur le dos, une première pour lui depuis le Mondial-2014.

– Koundé éclipsé –

L’homme aux 30 buts cette saison – dont le dernier a été inscrit samedi – est convoqué à partir de 13h00 mercredi à Clairefontaine, aux côtés des autres membres de la très relevée “liste des 26” sélectionnés pour disputer la compétition européenne (11 juin-11 juillet).

Ils ne seront pas tous là dès mercredi: Paul Pogba est retenu du côté de Gdansk, en Pologne, pour défier Villarreal en finale de Ligue Europa avec Manchester United mercredi soir (21h00), tandis que N’Golo Kanté, Kurt Zouma et Olivier Giroud sont encore à Londres pour préparer leur finale de Ligue des champions avec Chelsea, contre Manchester City samedi à Porto.

Ces quatre retardataires rejoindront leurs partenaires après ces ultimes échéances.

Parmi les 22 autres joueurs, qui ont tous refermé leur saison en club sans pépin physique ce week-end, on retrouve les cadors habituels, de Kingsley Coman à Kylian Mbappé, l’inattendu Marcus Thuram et le petit nouveau Jules Koundé, appelé pour la première fois chez les Bleus, à 22 ans.

Dans un rassemblement comme un autre, le défenseur de Séville aurait été l’attraction de cette première journée de retrouvailles, mais pas cette fois: l’homme qui cristallise toutes les attentes et tous les regards a 33 ans, 81 sélections pour 27 buts et il s’appelle Karim Benzema.

– “Pas pour faire de l’ombre” –

L’avant-centre formé à l’OL retrouve quelques vieilles connaissances: Moussa Sissoko, Steve Mandanda ou Lucas Digne étaient déjà là en octobre 2015, comme Hugo Lloris, Raphaël Varane et Antoine Griezmann, tous trois titulaires lors de la dernière sélection de “KB9” en amical contre l’Arménie (4-0) à Nice.

Avant de retrouver l’Allianz Riviera, le 2 juin contre les Gallois pour le premier match de préparation à l’Euro, Benzema et les Bleus vont se retrouver loin de toute cohue médiatique car le centre d’entraînement, régi par un protocole sanitaire précis pendant toute la préparation, n’ouvrira pas ses portes à la presse avant jeudi.

Benzema jouera-t-il la carte de l’humilité au moment de redécouvrir une sélection qui a grandi sans lui ? “Il sait qu’il arrive dans un groupe qui a des repères, qui a des titres, où il y a une bonne ambiance sur et en dehors du terrain”, a déjà évacué Deschamps.

“Je ne viens pas en équipe de France pour faire de l’ombre à untel ou pour prendre la place à quiconque. Non, non. Ils ont déjà gagné !” a assuré dans L’Equipe celui qui portera le N.19.

Les retrouvailles seront le point de départ d’une préparation au format anormalement court, de vingt jours avant l’entrée en lice contre l’Allemagne le 15 juin à Munich. Vingt jours, aussi, pour tirer un trait sur 2.000 jours de séparation…

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.