Européennes: l’exécutif va proposer un retour aux listes nationales annonce Lagarde

0
578

L’exécutif va proposer le retour à un mode de scrutin par liste nationale aux prochaines élections européennes de 2019, abandonnant le système des circonscriptions multirégionales, a annoncé mercredi le président de l’UDI Jean-Christophe Lagarde après un entretien avec Edouard Philippe.

“Le Premier ministre nous a confirmé que l’intention du gouvernement était de changer le mode de scrutin, avec un scrutin national, et donc un vrai débat national (…) et nous voulons soutenir cette démarche”, a déclaré le dirigeant de la formation centriste aux journalistes en sortant de Matignon.

Autre innovation du futur projet de loi, qui doit arriver au Parlement début 2018: la possibilité de constituer au niveau européen des listes transnationales, comme le souhaite Emmanuel Macron, a indiqué M. Lagarde.

“Le Premier ministre nous a dit que le projet de loi le permettrait, mais les listes transnationales par essence ne seront pas décidées par le Parlement français: les listes transnationales doivent faire l’objet d’un accord au niveau européen”, a-t-il souligné.

“Le gouvernement souhaite le permettre manifestement, et j’y suis favorable. Je ne suis pas sûr que cela soit possible, en tout cas en 2019”, a jugé l’élu centriste, en raison notamment des difficultés de l’Allemagne à former un gouvernement.

Le président de la formation centriste était le premier de douze dirigeants des principaux partis à être reçu par M. Philippe, qui leur présente la réforme du mode de scrutin voulue par l’exécutif, une semaine après les consultations menées par Emmanuel Macron à l’Elysée.

© 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.