EXCLU – Maurin (Sens de l’effort) : “J’ai fait des choses que j’ai regrettées”

0
133

Mardi 19 février 2019, M6 diffusait le premier épisode de son docu-réalité Le Sens de l’effort. Vingt-deux jeunes sans emploi ni formation, appelés les “décrocheurs“, participent à un stage mené par Marius, ancien des commandos marines déjà vu dans Garde à vous. Maurin, l’un des candidats, répond à nos questions.

Que s’est-il passé dans votre parcours pour que deveniez ce qu’on appelle un “décrocheur” ?

J’ai eu mon CAP et le lendemain j’ai arrêté. Ce n’était pas un échec. Ça remonte à il y a longtemps, je ne sais plus bien pourquoi j’avais arrêté à vrai dire. Mais, en fait, il y a plein de choses qui ont fait que j’en suis arrivé là. J’ai fait des choses que j’ai vite regrettées. J’ai été déçu de moi-même. Et puis, à chaque fois que je n’ai pas réussi à faire certaines choses, j’ai trop vite baissé les bras…

Comment avez-vous réagi en découvrant le camp de stage ?

Au début, je vous dis la vérité, plutôt mal. Je me suis dit : “Je ne vais jamais y arriver, ça va être trop dur pour moi !” Et au fur et à mesure, j’ai pris le pli… Puis il faut dire que ce stage m’a vraiment apporté quelque chose. J’ai beaucoup appris, j’en suis sorti grandi. Il y a eu beaucoup de réflexion et ça a aidé à me remettre sur le droit chemin si je puis dire.

Qu’est-ce qui a été le plus dur pour vous sur place ?

Je pense que le plus dur pour moi, ça a été l’arrivée, s’habituer au nouveau rythme. Le fait d’être coupé de toutes les choses de mon quotidien, de vivre carrément différemment, c’était dur. Et puis, on nous a enlevé les portables sachant qu’aujourd’hui on vit tous connectés.

Pourquoi avoir décidé de poursuivre l’aventure lorsque vous aviez la possibilité de quitter le stage ?

Je vous dis la vérité, j’ai continué pour moi-même, essayer d’être meilleur, d’apprendre des choses. Mais aussi et surtout pour rendre fiers mes parents et leur prouver que j’en suis capable.

Avez-vous gardé contact avec Marius ?

Oui, plus ou moins. Il a sa vie, donc je pense qu’il n’a pas trop le temps non plus. Mais ça reste quelqu’un que je respecterai toute ma vie, c’est un grand monsieur. Il m’a appris beaucoup de choses. Si c’était à refaire, je le referais sans hésitation.

Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Je travaille dans l’entreprise de mon père, dans le bâtiment. C’est assez plaisant, je n’ai pas à me plaindre.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.
Rendez-vous tous les mardis dès 21h sur M6 afin de suivre Le Sens de l’effort.