Faites entrer l’accusé bientôt de retour : découvrez son nouveau présentateur

0
72

C’est la fin d’un long chapitre pour France Télévisions. En début d’année, il a été décidé que l’émission emblématique Faites entrer l’accusé ne serait plus reconduite sur France 2 après vingt ans d’enquêtes, plus de 250 numéros et des millions de téléspectateurs toujours au rendez-vous. Mais qu’on se rassure, il ne s’agit pas pour autant de la fin du programme créé par Christophe Hondelatte en 2000, bien au contraire. Faites entrer l’accusé s’offre une seconde vie grâce à la chaîne RMC Story, qui proposera de retracer de nouveaux faits divers à partir de septembre prochain.

À lire aussi

Et qui dit nouvelle chaîne dit nouveau présentateur ! Ainsi, après Frédérique Lantieri qui avait repris les rênes en 2011, c’est Rachid M’Barki qui a été choisi pour devenir la nouvelle figure de l’émission. À 51 ans, il est journaliste sur BFMTV depuis 2006. Le journal du Parisien l’a contacté, l’occasion de découvrir qu’il était fait pour rejoindre le projet. “Je ne suis pas juste téléspectateur de l’émission, j’en suis fan. C’est une véritable institution. Je ne compte pas singer mes prédécesseurs“, a-t-il confié à nos confrères. Et pour le directeur des productions de la chaîne, Stéphane Sallé de Chou, d’ajouter : “Rachid a la légitimité et l’expertise, car il suit depuis des années sur BFMTV les questions de police et justice. Son regard et sa voix ont tout de suite collé. Et ça a matché avec Dominique Rizet.” Car oui, ce dernier, présent depuis le lancement de Faites entrer l’accusé, sera toujours de la partie et s’est même vu promu au rang de coanimateur. Une aubaine pour celui qui a regretté la décision-choc de France Télévisions. “Ce qui est important pour moi, c’est que cette émission culte continue à vivre. Ces dernières années, les enregistrements se sont raréfiés. Ça m’a fait souffrir. Je voyais défiler à BFMTV des histoires qui auraient fait des super émissions“, a commenté Dominique Rizet.

RMC Story a donc commandé six nouvelles enquêtes, qui sont en cours de tournage. Les fans seront également ravis de savoir que le résultat sera conforme à ce qui a toujours existé puisqu’il s’agira de “la même société de production, la même équipe de journalistes depuis vingt ans“, explique Isabelle Clairac, rédactrice en chef de l’émission. Pour ce faire, il a tout de même fallu mettre la main au porte-monnaie. Si la nouvelle version de la chaîne du canal 23 coûte moins cher que sa concurrente France 2 (laquelle déboursait 200 000 euros par émission selon Le Parisien), son prix n’en est pas moins “monstrueux“, confie Stéphane Sallé de Chou.