Familles nombreuses : La prod’ débourse de l’argent, même sans verser de salaire ! Explications

0
101

Elle est l’une des mamans stars de TF1. Sur les réseaux sociaux aussi. En effet, l’ancienne brune devenue blonde compte plus de 310 000 fidèles followers sur Instagram. Une plateforme qui lui permet d’échanger sans filtre avec sa communauté, comme jeudi 10 mars 2022 lors d’un live. Entre deux conseils et bons plans, Amandine Pellissard a été, une nouvelle fois, interrogée sur l’éventuel salaire touché pour sa participation à la célèbre émission.

La jeune maman joue la carte de la transparence. “On n’est pas rémunérés, on ne le cache pas“, rappelle-t-elle. Toutefois, la production couvre certaines dépenses lors du tournage de Familles nombreuses, la vie en XXL. “Ils prennent en charge la nourrice qui garde les enfants quand on doit faire une interview, ou un taxi quand on doit se rendre quelque part, ça oui, ces frais sont pris en charge mais c’est un défraiement, c’est tout“, indique Amandine Pellissard. C’est ainsi que même si les tribus ne touchent pas d’argent directement, l’équipe de TF1 débourse une somme d’argent certainement conséquente au vu des déplacements et interviews des familles.

Comment se fait-il qu’Amandine Pellissard et toutes les autres mamans du programme ne soient pas rémunérées ? En juin 2021, elle avait déjà répondu à la question, toujours au cours d’une vidéo en live sur le réseau social de partage d’images. “C’est un documentaire, et le statut juridique d’un documentaire, c’est qu’il n’y a pas de rémunération“, avait-elle confié, apportant ainsi des explications plus claires à ses abonnés.

Pas de salaire, mais une petite somme empochée quand même ! En effet, si elle ne perçoit pas de cachet en partageant son quotidien dans Familles nombreuses, la vie en XXL, Amandine Pellissard avait révélé en février dernier toucher de l’argent grâce à la notoriété acquise via l’émission. Au micro de Jordan De Luxe, elle assurait ne pas toucher plus de 300 euros par publication sponsorisée sur les réseaux sociaux. “Je ne suis pas une vorace. Il y a des gens très prétentieux qui se sur-facturent. Moi ce n’est pas mon cas. Et il y a aussi des placements de produits où je ne demande pas de rémunération. Ca dépend qui j’ai en face de moi“, avait-elle avoué.