Faustine Bollaert : Hôpital, piercing au téton, drôle de récit de Maxime Chattam

0
122

Maxime Chattam était l’invité de Je t’aime etc, lundi 25 novembre 2019. L’auteur français est venu y faire la promotion de son dernier livre, Un(e) secte (ed. Albin Michel). Le romancier, connu pour son attrait pour les choses curieuses et effrayantes, a fait quelques confidences concernant sa compagne, Faustine Bollaert.

À lire aussi

Il faut d’abord savoir que Maxime Chattam écrit ses ouvrages dans son bureau, qu’il a aménagé à son goût et donc forcément avec un vrai crâne humain, une momie, une poupée plutôt inquiétante ou encore un stylo fabriqué avec un morceau d’épave du Titanic. “Faustine Bollaert, votre femme, que j’embrasse, m’a dit que si jamais Maxime n’est pas dans le coin, elle ferme à clé le bureau. Elle a besoin de fermer à clé le bureau pour se sentir en sécurité chez elle“, explique Daphné Bürki, qui présente l’émission. “Oui ! On n’a pas vu mais y a un loup-garou aussi qui a tendance à s’y balader la nuit“, acquiesce l’auteur.

Premier date dans un hôpital abandonné

Bien décidé à prouver que sa compagne n’est pas effrayée par sa passion du morbide, Maxime Chattam a raconté leur premier rendez-vous particulièrement glauque : “Attendez, il faut quand même préciser que pour la draguer, ma femme, pour la première soirée on a fait un dîner normal. Je me suis dit : ‘Cette femme, je ne peux pas la laisser passer.’ Donc je sors le grand jeu, et pour moi le grand jeu, ça a été de l’emmener se promener dans un hôpital abandonné. Et on a bu du champagne sur le toit en regardant les étoiles, entourés des âmes…

Je me suis fait percer le sein

Plus tard dans l’émission, l’écrivain de 43 ans a raconté son expérience avec… son piercing au téton. “Je vais vous raconter quelque chose de très personnel. Etant fan de métal, quand j’ai eu 18 ans, le premier truc que j’ai voulu faire, puisque ce n’était pas légal en France, je me suis fait percer le sein. Voilà, c’était il y a plus de 20 ans, et je l’ai gardé 20 ans, pas beaucoup plus. Mais je peux vous assurer que ça fonctionne“, explique-t-il.

Mais pourquoi donc l’avoir enlevé ? “J’ai fait du football américain et j’en ai eu marre de me le tourner dans tous les sens et de devoir me straper [mettre des bandes adhésives pour le protéger, NDLR]. Je pourrais en remettre aujourd’hui, mais je suis pas sûr que ma femme…“, a poursuivi Maxime Chattam, reconnaissant toutefois que Faustine Bollaert est plutôt tolérante.