Fin de garde à vue pour le rappeur américain Lil Baby, qui devrait écoper d’une amende

0
21
placeholder

La garde à vue du rappeur américain Lil Baby, conduit jeudi au commissariat après un contrôle dans une avenue de Paris, a été levée vendredi matin et il devrait écoper d’une amende pour “usage de stupéfiants”, a indiqué le parquet de Paris.

Le rappeur, auteur et compositeur de 26 ans avait été contrôlé jeudi après-midi par les policiers à bord d’une voiture stationnée “d’où émanait une odeur de cannabis”, avait raconté à l’AFP une source policière.

Selon le Parisien, les policiers avaient découvert “environ 20 g d’herbe de cannabis” dans le véhicule, sur la très chic avenue Montaigne, dans le VIIIe arrondissement de la capitale.

Lil Baby, de son vrai nom Dominique Jones, avait ensuite été placé en garde à vue, comme l’un de ses amis présent dans la voiture avec lui.

“Les deux personnes se sont vu délivrer une ordonnance pénale prévoyant une amende pour usage de stupéfiants”, a précisé à l’AFP le parquet de Paris.

Cette peine doit encore être validée par un juge du tribunal de Paris.

Ami de Lil Baby et présent à proximité, le célèbre joueur de basket américain James Harden était intervenu, alors que les policiers contrôlaient le rappeur, selon le Parisien. Contrôlé lui aussi, il avait été laissé libre sur place.

Dans une vidéo publiée jeudi sur Twitter, on voit James Harden, l’une des superstars de la ligue américaine de basket (NBA), qui évolue aux Nets de Brooklyn depuis janvier, entouré de plusieurs policiers, dont l’un palpe ses vêtements.

Lil Baby, membre du mouvement Black Lives Matter, a été nommé deux fois aux Grammy Awards en 2020 pour avec sa chanson “The Bigger Picture”.

© 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.

logo AFP