Finale de Top Chef 2021 : Mohamed Cheikh grand gagnant, la grosse bourde de Sarah Mainguy

0
8

La grande finale de Top Chef 2021, c’est ce mercredi 2 juin sur M6. Après l’élimination de Matthias Marc aux portes de cet ultime duel, ce sont Mohamed Cheikh et Sarah Mainguy qui se disputent le titre de vainqueur. D’un côté un chef habitué aux restaurants étoilés, de l’autre une jeune cheffe créative… Résumé de cette folle et dernière soirée présentée par Stéphane Rotenberg.

Définition des brigades

Il est l’heure du dernier défi, et pas des moindres, de Top Chef 2021. Sarah et Mohamed ont dix heures pour réaliser chacun de leur côté un menu gastronomique à servir à 70 bénévoles de la Croix-Rouge ainsi qu’aux quatre chefs de brigades Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Paul Pairet et Michel Sarran. Chacun dispose de 10 points à départager entre les deux finalistes. Direction le palace le plus étoilé d’Europe, le George V à Paris, pour cette épreuve incroyable.

Pour préparer un entrée, un plat et un dessert, Sarah et Mohamed sont accompagnés d’anciens camarades du concours culinaire. Chacun retrouve alors des membres de sa brigade. Mais pas uniquement ! D’autres candidats les rejoignent également. Et parmi eux, Pierre, Thomas, Matthias, Baptiste et Arnaud s’affichent tous moustachus ! De quoi amuser la galerie. C’est le hasard qui décide à quelle brigade se joignent les candidats de Michel Sarran et Philippe Etchebest. Les jaunes aident Mohamed, les bleus aident Sarah.

Brigade de Sarah Mainguy : Baptiste, Pauline, Matthias, Charline.

Brigade de Mohamed Cheikh : Chloé, Arnaud, Pierre, Thomas.

Menus des finalistes

Mohamed propose une cuisine traditionnelle française moderne avec une touche méditerranéenne, histoire de rappeler son identité.

Le menu de Mohamed Cheikh

Entrée : salsifis rôtis, en mousseline et en chips, couteaux, marinière de moules, huile d’herbes, gel de pickles d’échalote et graines de tournesol.

Plat : homard, houmous de pois chiche au zaatar, carottes glacées, mousseline de carottes, condiment chermoula, jus de crustacés.

Dessert : crémeux caramel, crémeux chocolat-fleur de sel, crumble cacao, cacahuètes caramélisées, tuile de brick, citron confit en gel et suprêmes.

Le menu de Sarah Mainguy

Sarah se lance dans la préparation d’un menu terre-mer avec des produits qu’elle affectionne particulièrement. Elle cuisine l’agneau dans l’espoir de prendre sa revanche sur l’épreuve de Matthias la semaine dernière.

Entrée : purée de chanterelles, Saint-Jacques, bouillon barbes et poitrine fumée , pickles de mousserons, focaccia, tarama de corail, crème d’herbes.

Plat : pressé d’épaule d’agneau braisée, langoustines, jus langoustine et agneau, topinambours farcis, graines de moutarde et herbes.

Dessert : sorbet pomme-persil-salicorne, compote pomme-coing-baie de genièvre, tuile de sarrasin, meringue au nori, sauce cidre-jus de pomme-salicorne.

Préparation et imprévus

Brigade de Mohamed Cheikh

Chloé s’occupe des salsifis. Et même si Mohamed lui fait confiance, le chef jette un coup d’oeil. Il n’aime pas la découpe du légume et l’explique à sa camarade. Elle en épluche d’autres : cela prend du temps et fait travailler les bras… mais cela vaut le coup, Mohamed est satisfait !

Hélène Darroze est en colère. La force de Mohamed, ce sont ses jus. Et il délègue à Arnaud… La cheffe est furax et ordonne limite au finaliste de reprendre les sauces ! Il s’exécute, surtout qu’Arnaud n’a pas la même méthode que lui.

Thomas a failli louper le dessert ! En effet, il a oublié de mettre le cacao dans son crumble. Heureusement, Mohamed veille au grain et lui fait la remarque à temps.

Brigade de Sarah Mainguy

Alors que les premières préparations se passent bien, Sarah fait une grosse bourde. Alors qu’elle voulait mettre au frais ses Saint-Jacques, elle s’est trompée et a rangé le plat… dans le congélateur ! “J’ai carrément les boules“, lance-t-elle. Pas d’autre choix que de les laisser reposer et décongeler. Finalement, Sarah fait cuire ses Saint-Jacques histoire d’enlever l’humidité.

Alors que Matthias et Baptiste gèrent le plat, Paul Pairet et Philippe Etchebest paniquent. En voyant la viande, les deux chefs estiment que les quantités sont insuffisantes ! Sarah devrait avoir entre sept et huit kilos d’agneau, elle n’en a que six… Elle récupère les chairs d’agneau mises à cuire pour le jus ! Ouf, tout est sauvé !

Baptiste s’occupe des topinambours, et il semble un peu trop détendu pour Sarah qui n’hésite pas à le rappeler à l’ordre.

Dégustation

L’entrée de Sarah séduit les quatre chefs. La cuisson, les assaisonnements et le jus sont parfaits pour eux. Les bénévoles partagent le même avis : tant visuellement que niveau goût, l’assiette est réussie. Idem pour l’entrée de Mohamed : les quatre chefs ne font que des compliments et les bénévoles de la Croix-Rouge sont également sous le charme, malgré quelques réticences à propos du salsifis. “Un partout, balle au centre“, comme dit Charline.

Place au plat. Encore une fois, Mohamed tape dans le mille. Les chefs notent une belle cuisine traditionnelle avec une pointe d’épices méditerranéenne, tout ce que le finaliste espérait ! Même constat chez les bénévoles qui notent le parfait équilibre entre l’Orient et l’Occident. Le plat de Sarah, au visuel, pose un petit problème : beaucoup de viande pour peu de garniture. Malgré ce petit déséquilibre, le goût rattrape le coup. Et même les bénévoles se régalent. Encore une fois, impossible de départager Sarah et Mohamed.

Enfin, voilà le dessert. Au visuel, Mohamed ne fait pas l’unanimité. Les chefs soulignent une “envie de modernité non maîtrisée“. Toutefois, au niveau du goût, ça fonctionne. Le dessert de Sarah emballe clairement les chefs, et même les bénévoles qui notent pour certains “du génie” !

Points de chefs et résultat final

Place au partage des points. Michel Sarran attribue 6 point à Mohamed, 4 point à Sarah. Hélène Darroze suit, et explique qu’au niveau du plat Mohamed a été au-dessus. Paul Pairet inverse la tendance et attribue 6 points à Sarah, 4 points à Mohamed. La différence pour le chef, l’émotion ressentie dans le dessert. Enfin, Philippe Etchebest vote de la même manière. C’est donc une égalité parfaite…

Mais les quatre chefs ne sont pas les seuls à voter. Les soixante-dix bénévoles de la Croix-Rouge ont eux aussi dix points à distribuer chacun.

Avant les résultats, Mohamed Cheikh retrouve ses proches et peine à cacher son émotion en présence de sa femme, ses parents, ses amis. Idem pour Sarah Mainguy, émue face à ses proches.

Roulement de tambour… Avec 54,86% des voix au total, attribués et par les chefs Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Michel Sarran, Paul Pairet, et par les soixante-dix bénévoles de la Croix-Rouge, c’est Mohamed Cheikh qui est sacré grand gagnant de Top Chef 2021 ! Il remporte 54 860 euros. Sarah a donc récolté 45,14% des voix.