Florent Pagny avec sa femme et leurs 2 enfants : des photos intimes ressurgissent pour ses 60 ans

0
27

Le temps file et voilà que Inca et Aël nés en 1996 et 1999.

Le fils et la fille de Florent Pagny se sont replongés dans les albums de famille pour y retrouver quelques jolis souvenirs, l’occasion de découvrir que le coach de The Voice (TF1), encore couronné de succès avec la victoire de sa protégée Anne Sila dans l’édition All Stars, est passé par tous les styles.

Si Florent Pagny est aujourd’hui un grand adepte du cuir et de la longue barbichette, cela n’a pas toujours été le cas. Pour preuve, l’une des photos publiée par son fils Inca dans sa story Instagram du 6 novembre, où père et fils apparaissent avec des lunettes de soleil noires et les cheveux très courts, presque la boule à zéro. Egalement passionné de nature et de grands espaces – la Patagonie (Argentine) n’a pas conquis son coeur pour rien – Florent Pagny apparaît sur une autre photo dans un pré, posant un côté d’un magnifique cheval tandis que sa femme Azucena et leur fils Inca se trouvent sur la monture.

Tout comme son grand frère, Aël a elle aussi partagé plusieurs photos de famille dans sa story Instagram, tout en lui témoignant également son amour. Pour la jeune femme de 22 ans qui est installée à New York, il ne fait aucun doute que “60 is the new 20“. C’est ce qu’elle a écrit sur une très belle photo de son père prise dans un immense espace évoquant la liberté. Florent Pagny apparaît de dos dans ce décor vertigineux.

En couple depuis 1993 avec Azucena – artiste peintre et ancien mannequin argentin -, Florent Pagny a choisi d’élever ses deux enfants à sa façon, sans se plier à la tradition et en accord total avec sa moitié. “Nous sommes anti-anniversaires. Nos enfants n’ont même pas soufflé de bougies pour leurs un an !“, a récemment révélé Azucena dans une interview accordée au magazine Gala. “Mes parents étaient consternés… Mais nous nous rattrapons par ailleurs, même si nous ne sommes pas très fêtes non plus (…) Tous ces trucs un peu traditionnels ne nous attirent pas. On ne les sacralise pas et on essaie d’y échapper“, avait de son côté ajouté Florent Pagny.

A chacun sa recette du bonheur… !